Les autobus n’ont plus de secret pour les pompiers de Stanstead

Par superadmin
Les autobus n’ont plus de secret pour les pompiers de Stanstead
Deux autobus scolaires ont été mis à la disposition des pompiers lors de leur formation.

Des pompiers de Stanstead seront encore plus efficaces si un accident impliquant un autobus se produit. Ils ont récemment suivi une formation spécialisée sur l’utilisation des pinces de décarcération pour ce type de véhicule.

Six pompiers ont suivi un perfectionnement de 16 heures qui a été donné de l’autre côté de la frontière, au Vermont. Le chef de la brigade incendie, Christopher Goodsell, explique qu’aucune formation similaire n’est offerte dans les environs, ce qui explique la décision de se rendre aux États-Unis pour la suivre. «Le cours était donné à seulement 20 minutes de Stanstead et en plus, c’était très abordable contrairement aux formations au Québec, qui coûtent généralement très cher. Certains diront que cette formation n’est pas reconnue au Québec. Mais moi, je préfère suivre quelque chose qui n’est pas reconnu et être capable d’agir en situation d’urgence plutôt que de ne rien faire», soutient-il.

Les pompiers de Stanstead se souviennent tous d’un tragique accident survenu en 2010. Un autobus de type voyageur s’était renversé sur le côté en bordure de l’autoroute 55 à Stanstead, coûtant la vie à une personne. Un telle scène ne s’oublie pas de sitôt, comme l’explique le chef Goodsell. «Utiliser les pinces de décarcération sur une voiture ou un autobus, ce n’est pas du tout la même chose. Après cet accident mortel, on l’a réalisé encore plus. On espère ne jamais avoir à se servir de ce qu’on a appris, mais si ça arrive, on est prêt à y faire face», conclut-il.

Des sapeurs du Service incendie du Canton de Stanstead ont également pris part à cette formation. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires