Le Végétarien de Magog épargné

Par Dany Jacques
Le Végétarien de Magog épargné
Rentable

ÉCONOMIE. La restructuration épargnera le Marché Végétarien de Magog même si son propriétaire, le Groupe Épicia, se place sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité.

Ces problèmes financiers forcent les propriétaires à fermer quelques magasins, dont ceux situés à Drummondville et Victoriaville. Ils prévoient toutefois relancer l’entreprise en concentrant leurs activités dans dix magasins rentables, incluant ceux de Magog (1), Sherbrooke (2) et Trois-Rivières (1). S’ajoutent une bannière Jardin du Mont de Granby, quatre Jardins Mobile dans la région de Québec et un magasin Corneau Cantin à Chicoutimi.

«Cette décision difficile était devenue essentielle pour assurer la pérennité de l’entreprise et la sauvegarde de plus de 500 emplois», explique le président du Groupe Épicia, Michel Charlebois.

Ce gestionnaire rappelle que la concurrence accrue en alimentation ainsi qu’une conjoncture économique défavorable obligent la direction à entreprendre cette démarche. «Ça nous attriste profondément, mais la direction a déployé tous les efforts possibles pour retrouver la rentabilité tout en maintenant nos standards élevés de qualité. Toutefois, le contexte économique difficile a finalement eu raison de notre travail acharné», déclare M. Charlebois.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires