Le nouveau visage de la Société d’histoire

Par superadmin
Le nouveau visage de la Société d’histoire
La nouvelle directrice générale Geneviève Dorion Bélisle souhaite montrer une image plus dynamique de la Société d'histoire de Magog.

DIRECTION. Après avoir traversé une période difficile au cours des derniers mois, la Société d’histoire de Magog (SHM) est prête à tourner la page vers un nouveau chapitre alors qu’elle a jeté son dévolu sur Geneviève Dorion Bélisle pour poursuivre sa mission.

La directrice générale en est à sa quatrième semaine dans ses nouvelles responsabilités, à raison de quatre jours par semaine. Après avoir passé dix ans à la Société d’histoire de Sherbrooke, notamment à titre de recherchiste et coordonnatrice à la diffusion, la femme de 32 ans se dit motivée à relever ce nouveau et faire profiter ses connaissances au maximum.

«Pour moi, une Société d’histoire, c’est très important dans une communauté puisqu’elle joue un rôle dans la conservation et la diffusion du patrimoine. L’histoire est la richesse d’une ville et je souhaite que les gens apprennent à la connaître et se l’approprient.»

Possédant un baccalauréat et une maîtrise en histoire de l’Université de Sherbrooke, Mme Dorion Bélisle poursuit également à temps partiel des études en gestion des organismes culturels à l’École des hautes études commerciales de Montréal. Un bagage qui lui sera utile pour atteindre ses objectifs; dont celui que la SHM joue un rôle plus important dans la communauté. «Je veux que la Société d’histoire aille une image plus dynamique et qu’elle rejoigne davantage les jeunes en leur montrant qu’on peut faire des choses intéressantes. On souhaite être plus présent, plus visible et faire connaître nos services, en organisant notamment des nouvelles activités qui susciteront de l’intérêt.»

La prochaine étape consistera à la tenue de l’assemblée générale annuelle le 26 novembre, à 19 h, à l’Auditorium des Tisserands. Les participants sont invités dès 18 h pour discuter et partager un goûter. Une occasion pour la nouvelle venue de se présenter à la population et de partager sa vision et ses projets d’avenir. Elle espère que les gens seront nombreux à se déplacer pour cette rencontre.

Avant cette restructuration, la SHM avait une centaine de membres et recevait annuellement une aide financière de 25 000 $ de la Ville de Magog, sans compter les subventions gouvernementales. Évidemment, Geneviève Dorion Bélisle espère augmenter le membership, dont le coût annuel est de 25 $ (adulte), 15 $ (étudiant) et 75 $ (membre collectif). «Il faut trouver des façons de bonifier notre budget et augmenter nos revenus autonomes. C’est beaucoup de travail, mais je ne le sens pas comme de la pression. Je suis très enthousiaste à l’idée que nous allons réussir, surtout que j’ai la chance d’être bien entourée par plusieurs bénévoles dévoués à notre mission», conclut la femme originaire de la municipalité de Lemieux.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires