Le nouveau poste du directeur Luc Paré divise les élus de Magog

Par superadmin
Le nouveau poste du directeur Luc Paré divise les élus de Magog
Luc Paré

En congé maladie depuis plusieurs mois, le directeur du Service de sécurité incendie de Magog, Luc Paré, revient à l’emploi de la Ville, mais cette fois-ci, comme conseiller en sécurité civile et inspecteur en bâtiment.

La création de ce poste-cadre ne s’est pas fait sans grincement de dents au conseil municipal lundi soir. Trois élus, soit Nathalie Bélanger (qui a demandé le vote), Denise Poulin-Marcotte et Jean-Guy Gingras, ont fait part de leur désaccord en votant contre. La résolution a finalement été adoptée à la majorité alors que les quatre autres élus présents, soit Steve Robert, Serge Laurendeau, Nathalie Pelletier et Diane Pelletier, ont donné leur appui.

Dans ses nouvelles fonctions, M. Paré sera responsable de certains projets spéciaux liés à l’inspection ainsi qu’à la prévention. Il assumera aussi la fonction d’inspecteur en bâtiment. Comme conseiller, il sera responsable de la vision stratégique, de la planification et du développement des programmes et des mesures en matière de sécurité civile. «Un des dossiers qui sera confié à M. Paré est celui des Airbnb, a fait savoir la mairesse Vicki-May Hamm. Vous aurez compris qu’on le met au travail très rapidement là-dessus.»

Rappelons que M. Paré avait été pris dans la tourmente qui a secoué l’hôtel de ville de Magog en 2016. Il avait été suspendu par son employeur, en compagnie de l’ancien directeur général Armand Comeau, après avoir été visé par un vote de non-confiance des membres du Syndicat des pompiers de Magog. Toutefois, il avait été blanchi de tout soupçon à la suite d’une enquête administrative. Durant son arrêt de travail, M. Paré a été remplacé par Serge Collins comme directeur par intérim. M. Collins est toujours aux commandes du service incendie à l’heure actuelle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires