Le comptoir familial manque de vêtements d’enfants

Par superadmin
Le comptoir familial manque de vêtements d’enfants
La Banque alimentaire de Memphrémagog (BAM) a reçu un don de 10 000 $ de la part du Comptoir familial de la rue Lasalle

SOUTIEN. Pour la première fois en 53 ans, les vêtements pour enfants se font rares au Comptoir familial de la rue Lasalle à Magog. Devant un possible signe de pauvreté en hausse, les articles d’hiver tout comme les minuscules pyjamas sont réclamés pour répondre à la demande.

La directrice du comptoir familial, Denise Fortier, confirme que les mères ont été plus nombreuses ces derniers temps à venir fouiner dans les petits vêtements de grandeur 12 ans et moins. «Surtout les petits pyjamas de bébés», indique-t-elle, désireuse de venir en aide aux familles dans le besoin. Elle calcule que sa vingtaine de bénévoles a passé à la caisse plus d’articles pour tout-petits, qui se vendent entre 50 cents et un dollar. «Les manteaux sont plus chers, entre 5 $ et 8 $», précise-t-elle.

Sans toutefois être alarmiste, Pierre Côté, président du comptoir familial, s’inquiète. «Ça prouve que de la pauvreté, il y en plus qu’avant. Je pense que ça commence à être un temps critique. Jamais avant, on a manqué de linge pour enfants », déplore-t-il.

Paradoxalement, plus le comptoir vend des vêtements, plus il redonne à la communauté, car ses profits sont notamment offerts à la Banque alimentaire de Memphrémagog (BAM). Depuis deux ans, c’est 10 000 $ qui est ainsi remis à la BAM pour Noël, sans compter que le comptoir familial répond à des demandes spéciales à l’année. «Par exemple, un jeune qui joue au basketball, mais qui n’a pas d’espadrilles», raconte-t-il.

M. Côté tient à souligner qu’un bac est mis à la disposition de la population pour y déposer des dons de vêtements au Comptoir familial, situé au 45, rue Lasalle, à Magog.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires