Le chef Éric Garand et la sommelière Jinny Dufour ouvrent la Taverne 1855 au centre-ville de Magog

Par superadmin
Le chef Éric Garand et la sommelière Jinny Dufour ouvrent la Taverne 1855 au centre-ville de Magog
La sommelière et pâtissière

Maintes fois primés avec leur resto Plaisir Gourmand à Hatley, le chef Éric Garand et sa conjointe pâtissière et sommelière, Jinny Dufour, se lancent en affaires au centre-ville de Magog. Ils ouvriront la Taverne 1855 où les passionnés de bon vin et de bonne bouffe seront comblés.

Ce n’est pas par hasard si les deux gourmands ont choisi le nom de la Taverne 1855. L’année se veut un clin d’œil à l’élection du premier conseil municipal de Magog alors que le mot «taverne» définit réellement ce qu’ils souhaitent créer comme ambiance. «Les tavernes ont longtemps été des lieux de rassemblement et de sociabilité, affirme Éric Garand. C’est ce qu’on veut faire ici. Un endroit accessible, accueillant et surtout sans prétention. On veut que les Magogois se l’approprient et viennent y passer du bon temps.»

Contrairement à leur resto gastronomique, les proprios veulent que cette nouvelle adresse soit la plus accessible possible. La carte des vins, des bières et des cocktails ainsi que le menu (midi, après-midi et soir) seront faits en conséquence. Ils ont d’ailleurs effectué plusieurs voyages culinaires ces dernières années, dont à Barcelone et en Californie, pour élaborer leur concept.

Mais parole du chef, même si les prix seront abordables, la qualité des plats n’en sera pas moindre. «Tout sera fait maison en utilisant les meilleurs produits locaux de la saison, assure le principal intéressé. Il n’y a rien qui va sortir d’une boîte au congélateur. On veut amener les gens ailleurs, mais avec des classiques. Et avec une sommelière sur place, il y aura un souci d’offrir les meilleurs accords mets et vin.»

Avant d’opter pour le bâtiment qu’occupait autrefois le Farandol (428, rue Principale ouest), les proprios ont regardé d’autres scénarios à Bromont, Eastman et Sherbrooke notamment. Cependant, Magog revenait toujours comme le meilleur choix. «On cherchait un endroit en ville situé sur une rue passante et Magog est vraiment une ville magnifique avec le centre-ville et le lac situé tout près», soutient Mme Dufour.

Certains pourraient croire que les investisseurs ont le goût du risque, sachant que les travaux de revitalisation du centre-ville, prévus en 2018, risquent de ralentir les affaires sur la Principale. Toutefois, au contraire, Éric Garand voit ce chantier comme une opportunité. «C’est seulement un passage vers quelque chose de mieux. Ce sera à nous de trouver des solutions pour remplir nos tables. S’il faut avoir un service de valet, on le fera. Chose certaine, on ne mettra pas la faute sur les travaux s’il y a moins de clients», conclut-il.

En ce qui concerne Plaisir Gourmand, les activités se poursuivront comme à l’habitude.

Pour plus d’info: 819 769-1233 ou sur Facebook (Taverne 1855)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires