Le Centre de santé lève le voile sur son nouveau bloc opératoire

Par Vincent Cliche
Le Centre de santé lève le voile sur son nouveau bloc opératoire
La chirurgienne Marie Sauvé

Le Centre de santé et de services sociaux de Memphrémagog (CSSSM) a inauguré son tout nouveau bloc opératoire, le 6 janvier dernier. Les nouvelles installations ont été aménagées au coût de 1,2 million de dollars.

La directrice générale du CSSSM, Monique Corbeil, était tout sourire lors de l’inauguration. «Cette composante, qui est l’une des premières à être livrées dans le cadre des travaux d’agrandissements de l’hôpital, permettra de rehausser de façon importante la qualité des soins dispensés à l’intérieur de notre établissement», a-t-elle dit fièrement.

Le personnel médical croit également être en mesure d’augmenter son niveau de productivité. Le directeur des services professionnels du Centre de santé magogois, le docteur Mario Wilhelmy, souligne qu’environ 1000 chirurgies ont été effectuées au cours de 2007 et de 2008. «Grâce à nos deux nouvelles salles à la fine pointe de la technologie, nous pourrons hausser ce nombre à 300 de plus annuellement. De même, nous pourrons également offrir un délai d’attente plus court à nos patients.»

Le docteur Wilhelmy mentionne également qu’il y a un potentiel intéressant pour le futur. «On va rendre bientôt disponible la chirurgie de la prothèse du genou. Avec une population vieillissante, c’est une procédure qui est de plus en plus demandée et qui améliorera la qualité de vie des patients qui subiront cette intervention.»

Chirurgienne au Centre de santé et de services sociaux de Memphrémagog depuis 2001, la docteure Marie Sauvé vante les bienfaits du nouveau bloc opératoire. «Cela améliorera de beaucoup nos gestes chirurgicaux. Les écrans haute définition et les appareils à la fine pointe de la technologie font de cette salle intégrée l’une des plus performantes au Québec. Tous les chirurgiens vont vouloir venir y pratiquer dans notre bloc opératoire avec cette imprenable vue sur le Mont-Orford», lance-t-elle à la blague.

Le docteur Yves Arcand, le chef du département de chirurgie au CSSSM, est en parfait accord avec sa collègue. «Nous aurons beaucoup plus d’espace pour effectuer nos chirurgies, note-t-il. Ce sera des plus ergonomiques. Il n’y aura plus de fils qui traînent par terre. La clarté des écrans nous guidera mieux dans nos mouvements. Ce nouveau bloc opératoire fera certainement plusieurs jaloux auprès de nos collègues.»

Un partenariat renforcé avec le CHUS

L’augmentation des activités au nouveau bloc opératoire permettra également la poursuite du développement du partenariat avec le CHUS, dont les chirurgiens opèrent au CSSSM depuis maintenant mars 2007. «Nous aurons ainsi l’opportunité de développer les activités chirurgicales en réponse aux besoins croissants de notre milieu telles les prothèses totales de genoux, et, éventuellement, les interventions en ophtalmologie, plastie, urologie et ORL», a précisé le docteur Mario Wilhelmy.

De son côté, la directrice générale de l’établissement sherbrookois, Patricia Gauthier, a déclaré qu’il s’agissait d’une «excellente nouvelle pour les gens de Memphrémagog et de la région de l’Estrie». «Ce plateau chirurgical consolidera l’entente signée en 2007. Nous pourrons également agrandir notre offre de services pour certaines spécialités», a-t-elle exprimé.

Lors de la conférence de presse, le docteur Mario Wilhelmy a souligné la présence de Jean-Guy Gingras, qui était à la tête du comité de survie du bloc opératoire du Centre de santé magogois, en 1997. «Sans son travail et celui de tout son personnel, ces nouvelles installations n’auraient jamais pu voir le jour», a souligné M. Wilhelmy.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires