La route 112 est-elle dangereuse?

Par superadmin
La route 112 est-elle dangereuse?

SÉCURITÉ. Si ce n’était que de lui, le conseiller Robert Ranger abaisserait sur le champ la limite de vitesse sur la route 112 à Magog. Une voie qu’il juge fort dangereuse en raison du flux important de véhicules qui y circulent.

Le représentant du Canton Ouest est persuadé que ce n’est qu’une question de temps avant qu’un grave accident survienne sur cette route, notamment à l’intersection du chemin des Pères. Il croit qu’il serait plus sage de réduire de 20 km/h les limites de 90 km/h et 70 km/h à partir de l’autoroute jusqu’au secteur des Quatre-Fourches.

«Actuellement, ça roule très vite dans ce coin-là. De plus, il y a plusieurs rues qui débouchent sur la route 112 qui ne sont même pas asphaltées. Si les roues d’un véhicule commencent à «spinner», il y a des bonnes chances que ça cogne très fort.»

Il faut agir immédiatement aux yeux de M. Ranger puisque le développement commercial dans le secteur, avec l’arrivée du Carrefour Santé Globale, ne fera qu’augmenter la circulation et les risques de collision. L’échevin a d’ailleurs fait part de son observation à ses collègues lors de la séance du conseil municipal du 17 août dernier. À l’unanimité, une demande sera adressée au ministère des Transports du Québec pour qu’une vérification sur le terrain soit faite.

Pas un secteur problématique

En se basant sur ses statistiques, la Régie de police de Memphrémagog (RPM) soutient que ce secteur ne représente pas de problématique particulière. Depuis le 1er janvier 2011, dix accidents sont survenus à l’intersection de la route 112 et de chemin des Pères, dont deux avec des blessés légers. De plus, les opérations radars indiquent que la vitesse est respectée. «Malgré tout, nous ne sommes pas en défaveur d’une réduction de la vitesse. Cela ne peut pas nuire sachant que moins la vitesse est élevée lors d’un impact, plus les chances de survie sont élevées pour les victimes», explique le lieutenant de la RPM, Sylvain Guay.

Ce dernier ajoute que la route 112 dispose déjà de quelques repères visuels qui devraient inciter les automobilistes à lever le pied, dont un feu clignotant à l’intersection du chemin des Pères et la voie ferrée. «Ce sont des éléments qui devraient amener tout conducteur raisonnable à rouler plus lentement. Mais comme partout, il y aura toujours des gens imprudents et téméraires», conclut le lieutenant Guay.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires