La Memphré brasse de grosses affaires

Par superadmin
La Memphré brasse de grosses affaires
Todd Pouliot ne se repose pas sur ses lauriers même si son chiffre d’affaires a triplé depuis 2009.

ENTREPRENEURIAT. Le copropriétaire de la Microbrasserie La Memphré, Todd Pouliot, s’est vu remettre une bourse de 10 000 $ lors de la 17e cérémonie régionale du Concours québécois en entrepreneuriat, le 30 avril.

C’est plus précisément dans la catégorie «Réussite» que M. Pouliot est récipiendaire, et le principal intéressé était vraiment heureux de cet honneur. «J’étais vraiment surpris, car j’espérais que la Savonnerie des Diligences remporte le prix. Je sautais comme un p’tit gars!», souligne-t-il.

Avec le montant gagné, l’homme d’affaires magogois veut investir dans de nouveaux fermenteurs et de nouveaux barils, qui s’ajouteront au matériel déjà renouvelé à la fin de 2014. «Avant, nos équipements étaient vraiment obsolètes. En investissant dans des équipements automatisés, on s’assure d’être constant dans la production et on peut la quadrupler», déclare M. Pouliot.

Depuis désormais environ six mois, la microbrasserie s’est dotée d’une usine de production nommée La Fabrique à bière, située dans le quartier industriel, ce qui permet présentement de distribuer huit produits sous le nom de La Memphré à Sherbrooke, Montréal, Québec et en Outaouais. Cependant, un beau problème se présente devant l’entreprise, qui justifie le désir de vouloir investir davantage dans du matériel de production.

«Présentement, on n’est pas capable de répondre à la demande. On a une dizaine de clients et ils achètent tout. En six mois, nos appareils sont déjà trop petits, alors même si je voulais vendre partout, je ne pourrais pas!», souligne Todd Pouliot.

Le copropriétaire ne s’en cache pas, les affaires vont bon train. Depuis 2009, l’année où la collaboration Jennifer D’arcy/Todd Pouliot a commencé, le chiffre d’affaires de l’entreprise a triplé, et le nombre d’employés est passé d’une dizaine à une trentaine en saison morte et près d’une cinquantaine en saison estivale.

Pour ce qui est de l’engouement grandissant pour la bière artisanale, M. Pouliot voit cela d’un bon œil. La production de bière est d’ailleurs passée d’environ 25 000 litres lors des années antérieures à environ 112 000 litres cette année. «C’est comme dans n’importe quel domaine. Les compagnies moins bien structurées vont mourir, mais les meilleures vont survivre, et c’est ce qu’on veut, être dans les meilleurs», conclut-il en souriant.

Un autre Magogois s’illustre

L’enseignant à La Ruche, David Hinse, est quant à lui récipiendaire du prix «Secondaire 2e cycle, prix supplémentaire» pour son projet intitulé «La Fabrique vidéo». Une bourse de 300 $ lui a été remise.

Les deux récipiendaires représenteront l’Estrie lors de la finale provinciale du concours qui se tiendra à Québec, le jeudi 18 juin.

Bières présentement distribuées

Ruisseau Rouge – Red ale 5.3%

Hatley – American pale ale 5.3%

La Pointe Merry – India Pale Ale 5.5%

La Grande Dame – Witbier 4.5%

Orford Special Bitter – Extra Special Bitter 5.5%

Scotch ale – Scotch ale 8%

1908 – Sweet stout 5%

La Principale – Ale blonde 5%

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires