La famille Gazaille pilote un IGA Extra de 16 M $

Par Dany Jacques

Dix ans après son arrivée à Magog, la famille Gazaille s’entend avec Sobeys pour exploiter une épicerie de 16 millions de dollars sur le terrain de l’ancienne imprimerie Québécor World.

La porte-parole des actionnaires, Annick Gazaille, s’enflamme en parlant de son concept qu’elle considère avant-gardiste et unique au Québec.

Pour ce faire, son futur IGA Extra s’intégrera dans un vaste bâtiment de 52 000 pieds carrés, soit plus que le double de l’actuel marché d’alimentation IGA. «Nous avons développé un concept alimentaire prônant la santé et la vitalité. Nous allons devenir la référence en alimentation en misant sur les aliments biologiques, sans gluten et sur les produits locaux et régionaux», proclame-t-elle.

La famille Gazaille conservera néanmoins les aspects traditionnels d’une épicerie afin de répondre à tous les besoins de sa clientèle. Des conseillères seront sur place pour répondre aux questions. Beaucoup de cuissons et de dégustations sont déjà prévues pour faire découvrir de nouveaux produits aux clients. S’ajouteront un bistro et une salle de conférence.

L’ouverture du nouveau magasin est prévue pour Noël 2013, date qui correspondra à peu près à la fermeture de l’actuelle épicerie. Une quarantaine d’emplois seront créés pour atteindre un total d’environ 180 personnes.

La famille Gazaille a longuement réfléchi à ce déplacement, mais son emplacement actuel ne permettait pas de voir aussi grand que le futur IGA Extra de Magog. Les espaces de stationnement posaient également problème.

Les travaux actuellement en cours à l’angle des rues Sherbrooke et Péladeau pavent la voie, non seulement à un immense stationnement, mais aussi à quelques bâtiments qui abriteront notamment une station-service Shell et un Presse Café. L’ensemble du projet construit par Estridev et Plazacorp s’élève à 20 millions de dollars.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires