Jean-Luc Peck défend le volet spectacle de la Traversée

Par Dany Jacques
Jean-Luc Peck défend le volet spectacle de la Traversée

Le grand manitou des spectacles présentés à la Traversée internationale du lac Memphrémagog, Jean-Luc Peck, défend le volet culturel pourfendu depuis quelques semaines dans la région.

Il n’accepte pas les commentaires attribuant aux spectacles les déboires de la Traversée. «Il y a eu d’excellents spectacles à la Traversée depuis que j’ai commencé à m’en occuper il y a sept ans. Il n’est pas vrai de dire que les spectacles ont fait des faux bonds», déplore-t-il.

Il admet que les gros noms de la chanson présentent souvent des shows ailleurs qu’à la Traversée, plus particulièrement au Festival du Lac des Nations à Sherbrooke et au Festival Musique en Vue de Cowansville.

Selon M. Peck, des budgets supérieurs accordés à la programmation culturelle expliquent cette situation. «De plus, notre événement est placé entre ces deux gros événements, et ce, à seulement quelques jours d’écart», signale-t-il.

Jean-Luc Peck espère conserver le volet spectacle, car il s’agit de l’activité de la Traversée qui attire le plus grand nombre de visiteurs, incluant les manèges, les exposants et les activités sportives.

Selon lui, les spectacles accaparent environ 75 % des visiteurs, ce qui permet d’ajouter des revenus à la vente de bières, notamment. «Je ne comprends pas comment on pourrait survivre avec le seul volet sportif dans la programmation», dit-il tout en ajoutant qu’il souhaite poursuivre l’aventure au sein de la Traversée.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires