Jean-François Mercier retrouve son mordant

Par superadmin
Jean-François Mercier retrouve son mordant
Jean-François Mercier s'installe deux semaines au Vieux Clocher de Magog pour rôder son nouveau spectacle.

Jean-François Mercier prend possession du Vieux Clocher de Magog pour les deux prochaines semaines, soit du 15 au 19 juillet et du 22 au 26 juillet, pour roder son tout nouveau spectacle.

Même s’il profitera de ce long séjour dans la région pour passer du bon temps en compagnie de sa garde rapprochée, il serait faux de croire que l’humoriste sera pour autant en mode vacances. Bien au contraire, Jean-François Mercier sait que beaucoup de travail l’attend.

«J’ai fait quelques représentations à Brossard il n’y a pas si longtemps et tout s’est vraiment bien déroulé. Cependant, je dois maintenant raccourcir le spectacle d’environ 30 minutes, ce qui sera relativement difficile à faire, car mon «show», c’est une histoire qui se suit. Je vais donc tester des affaires et on verra après ce qu’on coupera», raconte celui qui animait l’émission Un gars le soir.

L’énorme succès qu’a connu «Le show du gros cave» n’est pas non plus étranger à la pression que s’impose Jean-François Mercier.

Il admet que les derniers mois ont été extrêmement pénibles puisqu’il ne se croyait pas capable de répondre aux attentes dirigées à son endroit. «J’ai vraiment vécu un gros problème au début de l’écriture de ce spectacle. Il y a eu beaucoup de découragement et d’anxiété. Je ne savais plus quoi faire. J’ai même passé proche de tirer la plogue. Ça m’a pris du temps avant de retrouver ma confiance, mais aujourd’hui, je me sens beaucoup mieux, car je sais que ça va marcher», dit-il, en précisant qu’il présentera quelque chose de bien différent de ce que son public est habitué.

Peu fier de lui, Jean-François Mercier sait qu’il détient sans doute le record d’avoir fait expulser la personne la plus âgée du Vieux Clocher en 40 ans d’histoire. Une anecdote survenue l’année passée dont il se souvient comme si c’était hier.

«Il y avait une petite madame de 80 ans qui commentait chaque phrase que je disais. J’ai essayé de lui faire comprendre d’arrêter de manière gentille, ensuite de manière moins gentille et après de manière odieuse en lui disant de se fermer la gueule. Mais elle n’a jamais arrêté. Je n’ai pas eu le choix de la faire expulser, surtout par respect pour les gens dans la salle. Je suis sûr que le gars de la sécurité m’en veut encore!», conclut-il.

Plus d’information au 819 847-0470 ou sur le www.vieuxclocher.com

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires