Jean-Bernard Trottier demeure introuvable

Par Christian Caron
Jean-Bernard Trottier demeure introuvable
Pour une deuxième fois en moins de deux ans

DISPARITION. L’inquiétude persiste chez les proches du Sherbrookois Jean-Bernard Trottier qui demeure toujours introuvable.

Rappelons que le jeune père de famille d’un bambin de 6 ans est disparu à la mi-août et les recherches amorcées jusqu’ici n’ont permis aucun progrès.

Tout ce que l’on sait, c’est qu’il est parti à vélo et qu’il a laissé un message à ses proches sur son cellulaire. Un message qui laissait évidemment craindre le pire, lui qui était affecté par une dépression majeure au moment de sa disparition.

«Il a laissé une lettre de quatre pages qui exprimait toutes ses souffrances et dont la fin se terminait par : Laissez-moi partir en paix», signale sa sœur Valérie Trottier qui se tient informée de tous les développements.

Des recherches intensives ont été effectuées lors des premiers jours de sa disparition. On a fouillé soigneusement les moindres racoins des parcs Blanchard, Victoria, du mont Bellevue et du mont Orford.

Et puisque quelqu’un avait manifesté l’impression de l’avoir vu au Lac-Saint-Jean, des avis de recherche ont été distribués dans ce secteur.

«On commence tranquillement à faire le deuil de sa disparition. En fin de semaine dernière, il a fallu déménager ses meubles de son appartement», ajoute Valérie, qui parvient à garder son équilibre malgré les événements.

Il va sans dire que son fils se questionne fréquemment sur le départ de son père âgé de 34 ans.

Quant aux parents du disparu, ceux-ci vivent un long calvaire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires