Investissements possibles de 100 M $ en bordure de la rivière Magog

Par Dany Jacques
Investissements possibles de 100 M $ en bordure de la rivière Magog
Le déboisement est commencé.

Un vaste chantier vient de se mettre en branle en bordure de la rivière Magog. D’ici 8 à 10 ans, la vaste forêt située près du Parc de l’Est pourrait changer radicalement de visage avec quelque 500 maisons construites grâce à un investissement possible de 100 M $.

Louis Bertrand, le même promoteur que les Coteaux du Marais, pilote ce dossier qui chemine depuis plusieurs mois avec la Ville de Magog.

Selon lui, environ 250 unités de condominiums et autant de maisons unifamiliales jumelées et isolées verront le jour autour d’une dizaine de nouvelles rues. Il ne peut dire s’il s’agit du plus important projet immobilier dans la région depuis belle lurette, mais il compare la superficie au vaste terrain actuellement occupé par les Villas de l’Anse, situés dans le secteur Canton.

La comparaison s’arrête à la superficie, car M. Bertrand ne croit pas que les constructeurs de maison souhaitent ériger de luxueux domaines. «On parle davantage de maisons valant de 175 000 $ à 300 000 $», précise-t-il.

Louis Bertrand vante les avantages du «Boisé de la rivière» qui aura comme principal accès le prolongement de la 17e Avenue. Selon lui, quelques lots bénéficieront d’une arrière-cour sur la rivière Magog avec une bande riveraine protégée. «Les entrepreneurs devront conserver le plus possible de végétation et un nouveau concept écologique permettra au sol de filtrer les eaux de surface au lieu de les envoyer sous terre et les traiter à l’usine de filtration», détaille-t-il.

Louis Bertrand mise beaucoup sur le futur programme d’accès à la propriété, récemment annoncé par la Ville de Magog, pour mousser les ventes.

Le déboisement a commencé il y a quelques jours. Une première rue verra le jour l’été prochain et la construction de maisons devrait débuter à l’automne 2013.

Rappelons que cette vaste propriété correspond à peu de chose près aux terrains appartenant jadis à la Dominion Textile.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires