Investissements de 10 M$ au parc national du Mont-Orford

Par superadmin
Investissements de 10 M$ au parc national du Mont-Orford
Le centre de services le Cerisier sera démoli en avril pour être remplacé par un nouveau bâtiment qui devrait ouvrir ses portes vers la fin de l'année 2017.

TOURISME. Quelques mois après avoir injecté 10,1 M$ pour les travaux du secteur du Lac-Stukely, le gouvernement du Québec investi à nouveau cette somme au parc national du Mont-Orford afin, entre autres, de construire un nouveau centre de découverte et de services à l’entrée du secteur Lac-Stukely et d’aménager une piste multifonctionnelle.

Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Luc Blanchette, était de passage à Orford pour faire cette annonce, cet après-midi (4 novembre), mentionnant que le montant alloué représente plus de 15% des 60,5 M$ d’investissements annoncés dans les établissements de la Sépaq à travers la province. «Le parc national du Mont-Orford est l’un de nos fleurons. On se dote d’un beau déploiement de ce type d’infrastructures au Québec et on atteint des objectifs commerciaux, mais aussi au niveau des saines habitudes de vie. Ici, on cherche également à développer pour toutes les saisons, ce que l’on ne voit pas partout», indique-t-il.

Le président et directeur général de la Sépaq, John MacKay, fait valoir qu’au Québec, les activités de la Société représentent plus de 550 M$ d’apport au produit intérieur brut. Selon lui, le parc national du Mont-Orford se démarque par la diversité de son offre. «C’est l’un des plus grands et des plus anciens parcs de la Sépaq, et pour nous, il est un icône de la conservation, mais aussi de la récréation. Il est l’un des parcs les plus importants, au même titre que le parc d’Oka et que celui du Mont-Tremblant», souligne-t-il.

La directrice du parc, Brigitte Marchand, laisse entendre qu’avec la Corporation Ski & Golf du Mont-Orford, Orford Musique et le centre de villégiature Jouvence, 750 000 jours-visites sont enregistrés par année, ce qui fait du parc national du Mont-Orford l’un des attraits majeurs des Cantons-de-l’Est. «On a un superbe produit qui est varié et qui attire différentes clientèles. Ces investissements vont nous aider à rayonner dans le développement économique de toute notre région. Tout le monde ensemble, je crois qu’on va donner un gros souffle au niveau du tourisme régional», observe-t-elle.

Cette dernière explique que de compléter les travaux dans le secteur du Lac-Stukely était la priorité avant de se lancer dans ces nouveaux projets. «C’est le choix qui a été fait lorsqu’on a reçu les enveloppes budgétaires. Maintenant, on peut se concentrer sur un autre secteur qui est central», lance Mme Marchand.

Le centre de services le Cerisier sera donc démoli au mois d’avril pour laisser place au nouveau bâtiment, qui devrait, sous toute réserve, être terminé pour décembre 2017. Longue de 8 kilomètres, la nouvelle piste multifonctionnelle qui reliera le secteur du Lac-Stukely au secteur Fraser, est prévue au plus tard pour l’été 2018. «Ce qu’on veut, c’est encourager le transport alternatif. Il sera donc possible de se rendre au secteur Fraser en vélo, à pied et en ski nordique, bien qu’on ne parle pas de tracer ce secteur pour le moment, plutôt qu’en auto», de dire la directrice.

Des 10,1 M$ d’investissements, 2,8 M$ serviront à assurer la pérennité d’infrastructures sanitaires et des services visant à développer le tourisme de nature et d’aventure. Les services offerts seront maintenus pendant la période de travaux qui seront réalisés en 2017.

Les travaux effectués au cours des derniers mois dans le secteur du Lac-Stukely (centre de services le Bonnallie, mise à niveau du camping, ajout de 5 chalets EXP) ont également été inaugurés lors de cette journée.

Retombées pour la région de l’Estrie

10,1 M$ – Investissements

101 – Emplois directs, indirects et induits

8,7 M$ – En produit intérieur brut

1,6 M$ – En revenus fiscaux et parafiscaux

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires