Gurit : augmentation de la masse salariale de 32,5 %

Par Dany Jacques
Gurit : augmentation de la masse salariale de 32,5 %
Les 245 employés de l’usine magogoise Gurit bénéficieront de nombreux avantages grâce à leur nouveau contrat de travail de cinq ans. (photo archives : Dany Jacques)

Les 245 syndiqués de l’usine magogoise Gurit, affiliés à la CSN, viennent d’accepter une augmentation de 32,5 % de leur masse salariale grâce à un nouveau contrat de travail.

Les employés du Syndicat des travailleurs et travailleuses de Gurit (Canada) ont accepté cette bonification lors de leur assemblée générale du 16 avril dernier.

Le représentant syndical de la CSN, Jean Lacharité, applaudit ce rattrapage tout en signalant que la proportion de 32,5 % comprend les salaires, mais aussi les assurances, le régime de retraite, etc. «Il s’agit d’une excellente nouvelle car les employés n’étaient pas assez payés. Ils ont aussi obtenu de bonnes reconnaissances sur de nombreux autres points», indique-t-il.

Les principaux aspects de l’offre globale acceptée en assemblée générale sont les suivants : -Introduction d’une clause de discrimination et de harcèlement psychologique ; -Une clause de protection contre la sous-traitance ; -La possibilité de prendre des congés personnels sans préavis pour des raisons reliées à la maladie ou à des obligations familiales ; -La convention collective est d’une durée de 5 ans et se terminera le 31 octobre 2011; -Les travailleurs de fin de semaine qui travaillent 32 heures seront rémunérés pour 40 heures.

Le président du syndicat local, Stéphane Dancause, se réjouit évidemment de la hausse salariale. Selon lui, dès la première année, les employés en bas de l’échelle verront leur taux horaire grimper de 12,33 $ à 14 $ l’heure. «De plus, toutes les personnes salariées seront payées à 18 $ l’heure à compter du 1er novembre 2010», indique-t-il.

M. Lacharité se dit également heureux de la lettre d’intention de la compagnie en ce qui concerne sa garantie de conserver la production pour tous ses clients en Amérique du Nord dans l’usine du parc industriel de Magog.

Les travailleurs de l’usine qui fabrique un matériau composite pour les marchés éolien et nautique ont reçu une autre très bonne nouvelle du directeur de l’usine, Jean Martin, qui s’est engagé à garder les emplois à Magog, même si la compagnie Gurit ouvre d’autres usines, notamment en Chine, en Inde et en Europe de l’Est. «Je peux donc vous affirmer qu’avec les connaissances actuelles que nous avons pour prédire le futur, nous ne prévoyons pas que l’ouverture d’usine de Corecell ailleurs dans le monde diminuera les emplois à Magog », écrit M. Martin dans sa lettre.

Les employés de Gurit étaient précédemment affiliés à un syndicat indépendant, mais ils ont opté pour la CSN à l’automne 2006.

Gurit administre son usine magogoise sur le boulevard Poirier, situé dans le parc industriel de Magog. 245 employés à temps plein y travaillent, tandis qu’une centaine de travailleurs en administration et en recherche et développement œuvre tout près dans un bâtiment de la rue Péladeau. La présente entente de travail ne concerne que les employés de la production.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires