Grand besoin de main-d’œuvre pour les PME de la région

Par superadmin
Grand besoin de main-d’œuvre pour les PME de la région

ÉCONOMIE. Le préfet de la MRC de Memphrémagog, Jacques Demers, observe un besoin de main-d’œuvre pour plusieurs petites et moyennes entreprises de la région.

M. Demers croit entre autres qu’il soit important de trouver une façon d’attirer des personnes ayant des formations plus spécifiques. «Il y a une problématique au niveau de l’implantation des nouvelles familles dans la région à cause de la valeur foncière de plusieurs résidences. On doit trouver une façon de les accompagner. On est une région attrayante pour les touristes et les gens à la retraite, mais il faut aussi attirer les femmes et les hommes qui sont prêts à venir travailler», a-t-il laissé entendre à la sortie du premier Sommet économique Memphrémagog, cet après-midi.

L’un des constats qui sont ressortis de cette rencontre, qui regroupait une centaine d’intervenants provenant de diverses organisations travaillant dans le domaine du développement économique de la MRC de Memphrémagog, est que la formation d’un comité où les différents secteurs seraient représentés est nécessaire. «On a senti le besoin d’un certain leadership et on pense qu’avec le comité, on pourra se rencontrer plus souvent et également rencontrer directement les entrepreneurs. Ce sont les objectifs pour pouvoir être présents à long terme», de continuer M. Demers.

Ce dernier mentionne aussi l’importance d’optimiser l’efficacité de tous en minimisant le travail en double. «On veut éviter le dédoublement. Beaucoup de gens travaillent au développement économique, et parfois, il y a des choses qui se font à deux endroits. On voudrait même engager des gens qui ont des spécialités en développement économique, et plutôt que d’utiliser ces personnes dans nos murs, on croit qu’on devrait plutôt faire appel à ceux qui sont déjà en place sur le territoire», mentionne-t-il.

Jacques Demers avoue être très satisfait du déroulement de cette première édition, à laquelle ont entre autres participé le député d’Orford, Pierre Reid et la ministre fédérale du Développement international et de la Francophonie, Marie-Claude Bibeau. «La réponse des gens est au-delà de nos espérances. On a réussi à rassembler tout le monde de la région qui est dans ce domaine ainsi que l’ensemble des Municipalités et ils sont restés toute la journée. Il y avait donc une priorité à se réunir et parler entre nous», de conclure le préfet.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires