Gare aux ondes et au WiFi au centre-ville

Par superadmin
Gare aux ondes et au WiFi au centre-ville

Dans un intérêt collectif, chacun a le droit de dire son opinion. Tenant compte du respect à l’endroit de l’industrie, des élus et du consommateur, je tiens à émettre une opinion un peu différente de madame la mairesse, Vicki May Hamm, publié dans l’édition du 28 mai du Reflet du Lac.

Depuis plusieurs années impliquées dans le domaine électrique et technologique et ancien conseiller municipal, je suis conscient que peu importe la technologie appliquée, on se doit d’être toujours prudent et de l’utiliser sécuritairement. Il y a toujours saturation, et ce, dans chacune des disciplines aux activités. Le WiFi n’est pas un phénomène récent, il est appliqué dans plusieurs pays, surtout en Europe depuis plusieurs années, mais ici au Canada et au Québec, c’est récent de quelques années (5 à 10 ans).

On ne doit pas répéter les erreurs vécues ailleurs, tout ça basé sur la santé de la population. Il y a un minimum de plus de 2000 études effectuées par des scientifiques chevronnés qui nous appellent à la prudence, l’alarme est déjà sonnée. On se dit conforme aux normes de Santé Canada, exact, mais la question demeure: est-ce que ces normes sont sécuritaires. Depuis début 2000 que ces normes n’ont pas été corrigées, et ce, pendant cette période le WIFI et les tours ont explosées.

Pour créer une zone blanche pour les hypersensibles, il faut d’abord cesser l’implantation de ces tours et de minimiser la puissance.

Il y a présentement une personne responsable à la municipalité pour l’environnement. Donc, peut être qu’on devrait établir des balises et critères de base et prendre action pour en faire une ville verte sur tous ces aspects: nature, chimique, technologues, etc.

Je suis certain qu’une une ville verte qui répond à chacun des critères serait un marketing incroyable pour la ville et que l’industrie du tourisme, commerces et autres vont reconnaître ceci et qui vont pouvoir s’adapter à nos exigences. Tenir compte aussi du cadeau laissé dans le futur pour les familles, les enfants.

Madame la mairesse, je vous invite à prendre contact avec le maire de Sutton, la mairesse de Châteauguay, à qui la cour a donné raison de refuser l’implantation des tours sur leur territoire.

Voici un exemple de mesure du parlement européen, soit 100 uW/m2 et ici au Canada et Québec : 6 000 000 uW/m2 .

Pour le compteur R/F intelligent, afin d’obtenir confort au foyer, il faut d’abord que l’extérieur comme la rue, la galerie, le trottoir, le voisin en droit public soit sécure; ce sont des ondes pulsées (réseau maillé) comme des balles de ping-pong dans une boite.

Pour les zones blanches, il faut d’abord que la MRC et les municipalités votent un moratoire pour cesser les installations des tours de hautes puissances qui couvrent un territoire de plusieurs kilomètres carrés.

Mes commentaires ne visent personne en particulier, c’est mon opinion et j’espère de créer un certain éveil à la population. J’aurais fait mon devoir de citoyen.

Jean-Claude Morin

Maître électricien à Magog

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires