Fibre optique 101

Par superadmin

Un sujet commun parmi tant d’autres à Magog, mais celui-ci risque de faire couler beaucoup d’encre. Cette technologie (ce n’est pas d’hier) ou plutôt cette façon de faire (fibre optique dans chaque foyer) est celle qui apporte vraiment le lien le plus rapide entre vous et le serveur principal. Au Québec, nous avons un réseau optique qui relie toutes les compagnies de télécommunication, tous ont un lien dédié ou partagé, c’est ce que l’on a baptisé «l’autoroute informatique» il y a plusieurs années déjà.

Ici à Magog, nous ne sommes pas en reste, car la plupart des grands fournisseurs de services comme Cogéco, Vidéotron, Bell, Cable Axion, Telus et j’en passe traversent la Ville avec un réseau de fibre optique. La venue de cette technologie aura permis aux compagnies d’éliminer plusieurs relais entre chaque station, donc d’avoir un lien le plus direct possible. C’est cela entre autres qui vous permet d’avoir de meilleures connexions avec les fournisseurs de services présents sur le territoire.

Cogéco offre déjà un lien optique dans le parc industriel, la Commission scolaire des Sommets utilise la fibre optique dans tous ses établissements, c’est la liaison la plus fiable présentement sur le marché, les réseaux sans fil ont vite compris que notre géographie n’est pas l’idéal et qu’ils ne peuvent rivaliser en vitesse, en amont et en aval, on parle bien entendu de lien internet, sans parler des autres services comme la télévision et la téléphonie résidentielle.

Partout, où le service est disponible, les câblodistributeurs prennent le dessus sur les compagnies de téléphone traditionnelles en offrant la téléphonie. L’installation de fibres a transformé la câblodistribution. Les compagnies regroupent maintenant environ trois cents consommateurs potentiels par récepteur optique, ce qui réduit considérablement le trafic vers le serveur, donc la rapidité est accrue. Auparavant, si on prend en exemple une ville comme Magog, il y avait à peine dix récepteurs optiques pour un potentiel de 12 000 foyers (approximatif). Un récepteur optique est un amplificateur aller/retour qui gère un secteur en particulier en connectant au réseau de câble coaxial existant ou de fil de cuivre pour le téléphone. En connectant un récepteur par fibre dans chaque secteur, cela enlève plusieurs amplificateurs en cours de route vers le serveur, moins d’intermédiaires entre A et B permet une meilleure communication, même chose pour un réseau d’ aqueduc ou un réseau électrique pour ne nommer que ceux-ci, c’est la logique point.

L’implantation d’un réseau de fibre dans notre Ville soulève cependant quelques questions. Pour avoir lu les derniers articles dans les journaux locaux à ce sujet, je me rends compte que le public est peu renseigné sur les façons de procéder dans le merveilleux monde des télécommunications. Je crois qu’il y aura une séance d’information sur le sujet le 25 janvier prochain, corrigez-moi si je me trompe.

Tous ceux qui utilisent un lien internet vous diront que la rapidité est le facteur le plus influent pour choisir un fournisseur, ceux qui travaillent avec cet outil ne peuvent que se réjouir de la venue d’un réseau direct exclusivement par fibre optique, l’augmentation du débit ne cesse de croître et les besoins futurs sont prévisibles. Nul doute que le projet est très intéressant, mais l’implication présumée de la Ville inquiète quant à la rentabilité du projet. Trop de détails manquent présentement pour faire une bonne analyse, mais j’ai peine à croire qu’il n’en coûtera rien à l’ensemble des citoyens, la construction d’un tel réseau nécessite plusieurs millions d’investissements, le risque est tout de même présent, car personne ne peut prédire combien de citoyens adhèreront au réseau, il sera aussi difficile d’offrir des tarifs vraiment réduits, il ne faut pas oublier que peu importe qui vous êtes, vous aurez besoin d’une licence du CRTC pour opérer, il y a des règles à respecter concernant la concurrence et vous aurez à payer des redevances à des fournisseurs d’internet, de télévision et de téléphonie, car le client voudra les trois services comme il a présentement.

On nous parle du réseau d’ Hydro Magog comme facilitateur pour installer les infrastructures, mais qu’adviendra-t-il des citoyens de la Ville qui habitent à l’extérieur du réseau ? Devront-ils payer davantage pour utiliser les poteaux d’Hydro Québec ? Vous savez, la plage Southière est dans un parc de poteaux HQ, y aura-t-il un réseau de fibre quand même ?

Toutes des questions auxquelles les citoyens devront avoir réponse. En attendant une prochaine rencontre d’information, faudrait pas jubiler trop vite, oui c’est un très beau projet pour Magog, mais de là à penser que tous les citoyens seront preneurs de services et que les revenus seront au rendez-vous, il y a une grosse marge. La compétition ne se laissera pas faire sans rien dire et c’est à ça qu’il faut penser, la compétition, demandez-vous aussi pourquoi cette dernière n’est pas encore rendue à l’étape de vous offrir un tel service, pourtant tout est en place pour les compagnies existantes. Je parle ici bien sûr de Magog puisque certaines compagnies ont déjà débuté l’installation de fibre jusqu’à la maison dans différentes localités du Québec.

Soyez aux aguets concernant l’information à venir, c’est un sujet très intéressant qui nous concerne tous.

 

Alain Milette

Technicien en câblodistribution depuis… bien longtemps déjà

Magog

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires