Élections fédérales 2015 : Charles Poulin, candidat dans Brome-Missisquoi

Par superadmin
Élections fédérales 2015 : Charles Poulin, candidat dans Brome-Missisquoi
Charles Poulin

POLITIQUE. TC Media poursuit la publication d’une série de portraits des candidats de la circonscription électorale de Brome-Missisquoi, en vue des élections fédérales du 19 octobre 2015. Cette semaine, place à l’ancien hockeyeur magogois, Charles Poulin, candidat du Parti conservateur.

Qui êtes-vous?

Charles Poulin, âgé de 43 ans. Je suis né à Saint-Jean-d’Iberville. J’ai une attestation d’études en technologies de l’information et une formation en sécurité financière. Mes engagements sociaux sont les suivants, je suis bénévole pour l’association du hockey mineur. Je suis un ancien joueur de l’organisation des Canadiens de Montréal de la LNH. De plus, je suis impliqué pour les personnes ayant été victimes d’actes criminels.

Pourquoi devrions-nous voter pour vous?

Cette élection est une question de leadership sur les enjeux majeurs qui préoccupent tous les Canadiens : l’économie et la sécurité de notre pays. Une élection nationale n’est pas un concours de popularité. C’est un choix sérieux entre une expérience concrète qui a fait ses preuves, et l’approche dangereuse du NPD qui a déjà échoué et qui échoue encore dans d’autres pays.

Quelles sont vos priorités pour la circonscription dans le secteur de Brome-Missisquoi et de Memphrémagog?

Le plan de notre gouvernement repose sur une prudente gestion financière et un engagement à aider les familles de Brome-Missiquoi à acheter une habitation et à y investir, à supporter les coûts de la garde d’enfants, à épargner pour les études de leurs enfants et à planifier leur retraite. En contrôlant les dépenses, en équilibrant le budget et en maintenant une faible dette, nous pouvons réellement aider les familles de la région.

Qu’est-ce que le futur gouvernement devrait faire pour rassurer la population en matière de sécurité ferroviaire?

Suite à la tragédie survenue à Lac-Mégantic, nous avons immédiatement agi pour améliorer la sécurité ferroviaire. Nous avons mis hors service les wagons DOT-111, moins résistants en cas de collision et nous avons introduit une norme plus sévère pour les wagons. Des plans d’intervention d’urgence sont maintenant obligatoires. Nous avons augmenté le nombre d’inspecteurs des matières dangereuses de plus de 85%. Ceci n’est qu’un échantillon de tout ce qui a été fait.

Croyez-vous à l’importance de maintenir les petits postes frontaliers?

Les petits postes frontaliers de notre comté ne seront pas fermés malgré les rumeurs. Je tiens à la sécurité de mes résidents et compte m’assurer de les garder ainsi. On doit être très vigilant et prudent avec les menaces terrorismes.

Quelle est votre position face à l’actuel débat entourant la gestion de l’offre dans le secteur agricole?

Nous continuerons à faire valoir les intérêts des concitoyens de Brome-Missisquoi dans tous les secteurs de notre économie, y compris pour ce qui est de la gestion de l’offre. Cet aspect ne nous a jamais empêchés de signer d’autres accords de libre-échange et la situation ne sera pas différente avec le Partenariat transpacifique. Notre but est d’obtenir des résultats équilibrés, qui profitent à tous les secteurs de notre économie, partout au pays.

Que feriez-vous pour stimuler l’économie (commerce, industrie, tourisme) dans un contexte de ralentissement économique?

Nous avons eu d’excellentes nouvelles récemment. Nous avons appris que nous avons un surplus de 5 milliards de dollars jusqu’à présent cette année. Seul le PM Harper a l’expérience requise pour assurer la croissance de notre économie. Justin fait campagne en promettant des déficits à long terme. Mulcair aura besoin d’une avalanche de hausses fiscales pour financer ses promesses de dépenses de milliards de dollars.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires