Drogue du viol: la GRC arrête un homme malintentionné

Par superadmin
Drogue du viol: la GRC arrête un homme malintentionné

Un résidant du Canton de Hatley, Frédéric Beaudoin, devra répondre de ses actes devant la justice alors qu’il a été arrêté, le 16 octobre dernier, pour avoir tenté d’importer un demi-litre de gamma-butyrolactone (GBL) servant à produire du GHB.

Le colis en provenance de la Pologne a été saisi, le 10 octobre dernier, par un agent des services frontaliers lors d’une inspection de routine dans un l’établissement de traitement du courrier à Saint-Laurent. La substance a été remise à la Gendarmerie royale du Canada (GRC) pour des fins d’enquête.

Les policiers de la GRC ont identifié l’auteur de cette tentative d’importation et ont procédé à l’arrestation de l’individu de 36 ans à son domicile. Ce dernier fait face à des accusations d’importation illégale de GBL et de possession de cannabis dans le but d’en faire le trafic en vertu de la Loi réglementant certaines drogues et autres substances.

Il est à noter que le GBL est un précurseur servant à la fabrication du GHB, communément appelé la drogue du viol. Dans sa forme légale, le GBL est un puissant solvant industriel utilisé dans l’industrie pharmaceutique et en agriculture. On s’en sert aussi comme base de fabrication pour du solvant à peinture. La quantité saisie, soit 500 ml de GBL, permet de produire environ 600 doses de GHB.

Le GHB est une drogue récréative associée aux soirées festives notamment auprès des jeunes. Selon la quantité ingérée, les effets du GHB peuvent passer d’une simple période d’euphorie et de relaxation musculaire à l’anesthésie générale, le coma et la mort. La GRC rappelle à la population qu’elle doit demeurer vigilante face à ce type de drogue de fabrication artisanale.

Rappelons que la lutte antidrogue constitue une priorité de la GRC. À cette fin, les policiers invitent la population de la région de l’Estrie à transmettre tout renseignement sur les activités illicites d’individus ou de groupes d’individus impliqués dans le trafic de drogues en composant le 819 564-5770.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires