District #8: Steeve Cloutier

Par superadmin
District #8: Steeve Cloutier
Steeve Cloutier

Le Reflet du Lac offre l’occasion à chacun des candidats au poste de conseiller à la Ville de Magog de se présenter aux électeurs. Voici les réponses à nos questions de Steeve Cloutier, candidat dans le district #8.

1-      Présentation du candidat (expériences pertinentes, parcours professionnel, engagements politique et communautaire, valeurs, vision de Magog, etc.)

Depuis les élections municipales de 2013, où j’étais également candidat, je n’ai cessé de suivre la politique municipale. J’étais présent à la majorité des séances du conseil au cours des quatre dernières années. Mon implication dans plusieurs consultations publiques et plusieurs comités démontre la volonté et l’énergie que je veux déployer dans ma ville. D’ailleurs, de nombreux citoyens ont consulté mes chroniques politiques sur ma page Facebook «100% Cloutier», sur mon site internet steevecloutier.com ou encore sur les ondes de CogecoTV à l’émission «On jase avec Pélo». La politique, j’en mange pour déjeuner, dîner, souper et en collation avant de me coucher. Magog doit atteindre un niveau supérieur.

 

2-      La Ville rêve-t-elle trop grand pour son centre-ville avec des travaux qui pourraient atteindre 22 M$?

Le centre-ville a besoin de travaux majeurs, qu’on le veuille ou non, et ce n’est malheureusement pas gratuit. Par contre, s’il n’y a pas d’activités qui y sont organisées pour attirer la population locale et créer de l’achalandage, ça sera un beau centre-ville, mais vide neuf mois par année.

 

3-      Concernant le projet de deuxième glace, deux options sont sur la table: une nouvelle construction à l’école secondaire La Ruche et une rénovation de l’aréna actuel. Lequel favoriseriez-vous?

Il peut y avoir beaucoup plus que ces deux options. Il s’agit d’être créatif, imaginatif et surtout d’avoir le cran de le faire. Le nouvel aréna, peu importe où il sera, doit répondre aux besoins de la population locale et régionale.

 

4-      Dans le but de générer davantage de revenus, LAMRAC devrait-elle charger un coût d’entrée pour accéder aux sentiers du Marais de la rivière aux Cerises?

La gratuité pour les résidants, mais la Ville ne peut pas être la vache à lait de LAMRAC perpétuellement! Je crois qu’il y a plusieurs façons de trouver du financement. Ça peut être par l’organisation d’activités payantes, de spectacles en plein air. Toutes les options méritent d’être étudiées.

 

5-      La Ville de Magog a-t-elle fait le bon choix en refusant l’implantation du projet de jeux aériens Divertigo à la plage des Cantons?

Clairement non. Le conseil a manqué de «guts» dans ce dossier. Le conseil a géré en fonction d’une minorité plutôt que pour la majorité. Encore une fois, ce sont les jeunes d’ici qui en ont payé le prix. Ensuite nous nous demandons pourquoi les jeunes quittent Magog.

 

6-      Que pensez-vous de la légalisation du cannabis?

Étant donné que je ne consomme pas de ces produits, je suis mal placé pour en juger. Toutefois, j’ai l’impression qu’on retourne à l’époque où on a légalisé l’alcool et qu’on craignait que la population soit sur une brosse constante. Ce qui ne s’est pas produit.

 

7-      Le dossier prioritaire dans votre district?

J’ai trois résidences pour personnes âgées et deux écoles dans mon district. Pour moi, la sécurité routière est prioritaire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires