Difco vendue à Consoltex

Par Dany Jacques
Difco vendue à Consoltex
L'ancienne usine Difco est située sur la rue Principale Est.

L’usine magogoise Difco a été vendue à l’entreprise Consoltex, qui œuvre notamment dans le secteur du textile, mais une relance des activités industrielles ne semblenpas au programme.

La transaction a été signée dans les derniers jours même si Difco fermera officiellement ses portes le 3 novembre. La production y est toutefois arrêtée depuis quelques semaines.

Un des dirigeants de Consoltex, Marty Ounanian, n’a pu être joint par le Reflet pour connaître les intentions de cette compagnie. Selon La Tribune, il ignore pour l’instant la vocation qu’il donnera au bâtiment et au terrain.

Selon nos sources, il s’agit d’une compagnie qui achète des bâtiments et les transforme. Ces conversions sont parfois rapides ou lentes, selon la réalité du marché. Consoltex lorgnerait également le bâtiment de l’ex-CS Brooks.

Sur le site web de cette compagnie, on apprend que toutes les actions de Consoltex ont été acquises en 2008 par Geosam Investments Limited, une société capital-investissement canadienne. Aujourd’hui, Consoltex serait une entreprise de réputation internationale reconnue pour la nature novatrice de ses produits et services ainsi que pour la rigueur de son programme de recherche et développement.

Consoltex compte environ 125 employés au Canada et a des bureaux de ventes établis à Montréal et au Texas.

Récemment, la Ville de Magog a décidé de modifier le zonage du secteur afin de permettre la vocation des entreprises œuvrant dans les technologies de l’information, un créneau d’avenir selon les élus magogois.

La mairesse de Magog, Vicki May Hamm, ne ferme pas la porte à l’ajout de vocations supplémentaires à cet endroit, incluant le volet résidentiel.

Par ailleurs, soulignons que le Syndicat catholique des ouvriers du textile de Magog a vendu son bâtiment à la Coopérative de solidarité de services à domicile Memphrémagog. Le fruit de cette vente sera partagé entre les employés de Difco et CSBS à l’emploi de leur entreprise au moment des fermetures respectives.

Pour le fonds de grève des syndiqués de Difco, il sera partagé entre les employés toujours à l’emploi de l’entreprise le 2 mai dernier, au moment de l’annonce de la fermeture.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires