Deuxième édition du Festival Cinévue: du cinéma sur écran géant dans des lieux insolites dans Memphrémagog

Par superadmin
Deuxième édition du Festival Cinévue: du cinéma sur écran géant dans des lieux insolites dans Memphrémagog
Cette exposition de photos mettant en valeur des réalisateurs québécois est présentée jusqu'au 15 août

Après avoir transporté les cinéphiles jusqu’au sommet du Mont-Orford l’an dernier, le Festival Cinévue revient pour une deuxième année avec des projections dans les lieux qui sortent une fois de plus de l’ordinaire.

Il sera notamment possible de visionner des films québécois, sur écran géant, assis confortablement dans les bains chauffés du Spa Bolton (31 juillet), à Bolton-Est, ou avec les pieds dans le sable de la plage des Cantons (29 juillet), du côté de Magog. Les amateurs de vin auront aussi la chance de joindre leurs deux passions alors qu’un film sera présenté avec une vue sur les vignes et la montagne au Vignoble Orford (3 août). Le grand lancement se fera à la pointe Merry, le 28 juillet, lors d’une grande fête en musique dont l’accès est gratuit.

Comme le fait valoir la directrice du Festival, Vanessa-Tatjana Beerli, il y aura également davantage de projections qui s’adressent aux jeunes familles cette année. Par exemple, le 2 août, les enfants sont conviés au Cinéma Magog où ils se sucreront le bec avec des chocolatines en regardant des courts-métrages d’animation. La programmation sera aussi grand public, le 30 juillet, lors d’une soirée camping à la plage Stukely du parc national du Mont-Orford.

«Une autre nouveauté très intéressante est le Ciné Personnalité, ajoute Mme Beerli. On a choisi deux personnalités de la région, soit le maire du Canton d’Orford, Jean-Pierre Adam, et l’actrice Anick Lemay, qui viendront nous présenter leur film coup de cœur québécois.»

Le premier a arrêté son choix sur Le déclin de l’empire américain et pour cette présentation (3 août), M. Adam aura la chance de s’exprimer en présence d’un des acteurs principaux de ce drame, Rémi Girard. Quant à Anick Lemay, elle a choisi le film Nelly (inspiré de la romancière Nelly Arcan) qui sera projeté lors de la soirée de clôture en présence d’une douzaine d’invités œuvrant dans l’industrie.

Chaque année, l’événement s’associe avec des artistes d’un pays à l’étranger pour présenter des œuvres en grande première dans la région. Pour 2017, la destination choisie est la Suisse.

Un appel à la générosité

Malgré l’aide de plusieurs partenaires, le Festival Cinévue se retrouve avec un manque à gagner de 5000 $ pour boucler le budget de sa présente édition. Pour ce faire, les responsables ont fait appel à la plateforme de financement participative, La Ruche Estrie, pour récolter des fonds en échange de cadeaux VIP. Pour des contributions variant entre 10 et 500 $, les participants peuvent obtenir des places réservées aux événements et rencontrer des artistes en arrière-scène.

Pour voir les offres en ligne, il suffit de consulter laruchequebec.com/estrie. En ce qui a trait à la programmation complète du festival, elle est disponible à l’adresse suivante: cinevue.ca ou sur Facebook (Cinévue).

Notons qu’un BBQ bénéfice sera organisé à l’hôtel du Parc Orford, le 27 juillet. Plusieurs artistes et musiciens seront de la partie, dont l’acteur Dino Tavarone. 

À voir

Le cinéma rayonnera également à Orford Musique (2 août) par la diffusion de films, mais aussi par une exposition itinérante intitulée «10 + 10 Visages du cinéma québécois». Jusqu’u 15 août, il est possible d’admirer, en format géant, les portraits de 20 réalisateurs québécois qui se sont prêtés au jeu du photographe Alex Paillon. Ces œuvres voyageront ensuite dans différents pays à travers le monde.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires