Des informations citoyennes utiles aux policiers

Par Vincent Cliche

Les informations fournies par des citoyens peuvent souvent porter fruit pour la Régie de police Memphrémagog, comme ce fut le cas dans trois dossiers, au cours des dernières semaines.

Tout d’abord, lors de la Fête nationale (24 juin), les patrouilleurs ont surveillé les agissements d’un revendeur de drogues, qui faisait l’objet de nombreuses informations du public. À la suite d’une transaction qui s’est faite sous leurs yeux, les policiers ont procédé à l’arrestation de Philippe Tanguay, un Magogois de 28 ans, ainsi qu’à la saisie de différentes drogues prêtes à la vente. L’obtention d’un mandat de perquisition a permis de saisir, à sa résidence, plus de 5000 $ en argent comptant et un total de 367 grammes de cocottes (cannabis), neuf grammes de champignons magiques, 22 comprimés de Viagra et un véhicule. Tanguay a comparé le 25 juin dernier sous des accusations de possession de stupéfiants, possession dans le but de trafic et trafic. Il a été libéré sous certaines conditions.

 

Au matin du 4 juillet, les patrouilleurs de la Régie ont procédé à l’arrestation de deux individus, qui avaient commis des vols dans quatre résidences du territoire desservi par le corps policier magogois. L’un des voleurs a donné l’information aux enquêteurs qu’il avait aperçu deux plants de marijuana sur le terrain privé d’une résidence à Magog. Un mandat de perquisition a permis aux policiers de saisir ces deux plants, mais aussi de perquisitionner la résidence du propriétaire, un homme d’affaires de 39 ans sans dossier, dans laquelle on a découvert une plantation de 42 plants de cannabis en terre, 43 grammes de cocottes et une arme à feu mal entreposée. L’homme, dont on en peut dévoiler l’identité, a été libéré en attendant sa comparution.

 

Finalement, des informations du public ont permis l’obtention d’un mandat de perquisition pour le 82, rue Principale Ouest, à Magog. Les enquêteurs y ont saisi une centaine de pilules de «speed», 4,5 grammes de cocaïne, du haschich et une autre centaine de capsules qui devront être analysées pour connaître leur contenu. Gabriel Doucet-Décarie, 25 ans, commettait ainsi un bris de sursis et fût arrêté en plus pour vol à l’étalage, fraudes envers deux compagnies de services et de possession d’informations confidentielles qui auraient pu servir à cloner des cartes de crédit ou voler l’identité d’une personne. Le suspect demeure détenu en attendant la suite des procédures. Il fera face à des accusations de possession de cannabis, possession dans le but de trafic de résine de cannabis, d’amphétamines, de méthamphétamines et de cocaïne.

 

Sans la collaboration du public, ces arrestations n’auraient pu avoir lieu, croit la Régie de police Memphrémagog. «Toute information qu’on reçoit est toujours traitée de façon confidentielle afin de protéger le citoyen», explique le policier communautaire et relationniste, Paul Tear.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires