Des cadres veulent mettre les pendules à l’heure

Par Dany Jacques
Des cadres veulent mettre les pendules à l’heure
Hôtel de ville de Magog (Photo : Le Reflet du Lac - Archives/Pierre-Olivier Girard)

RELATION DE TRAVAIL. Des cadres de la Ville de Magog partagent leur inquiétude et souhaitent mettre les pendules à l’heure à la suite de la suspension de deux collègues de travail, en l’occurrence le directeur général Armand Comeau et le directeur du Service des incendies, Luc Paré.

Ces craintes ont été émises dans un courriel de façon anonyme, signé Dix cadres de la Ville de Magog, et via un compte spécialement créé pour l’occasion (cadrevilledemagog@gmail.com et enfindupositif@hotmail.com). Le message a été adressé à des médias de la région, au conseil municipal et à d’autres cadres.

Contactés par Le Reflet du Lac, deux des 35 cadres à l’emploi de la Municipalité ont assuré ne pas connaître la source de ce message. Cependant, ils mentionnent que plusieurs cadres pensent comme les auteurs de la lettre.

«Nous voulons rassurer la population et nos collègues des autres Villes, les informations qui circulent actuellement ne décrivent pas l’essentiel de ce qui se passe à la Ville. Nous avons plutôt l’impression que ceci décrit la dynamique de quelques individus et que certains utilisent ces propos pour amplifier et publiciser une situation qui aurait pu se régler de façon constructive à l’interne», lit-on.

«Nous espérons que nos élus pourront résoudre ce conflit de travail avec tact et en tout respect de la vie privée des individus visés par cette vague d’accusation dont la pertinence reste à démontrer», ajoutent les cadres.

Les signataires insistent que depuis son arrivée, M. Comeau a mis de l’avant des bonnes pratiques de gestion, a donné accès à des plans de développement du personnel et des cadres, a permis la révision de processus de façon novatrice afin d’améliorer les services à la population.

Ils le qualifient de leader novateur et dynamique. Selon eux, plusieurs gestionnaires ont beaucoup appris et se sont développés sous son aile.

Les cadres anonymes rappellent que le poste de directeur général dans une organisation municipale visant à se développer n’est pas de tout repos, et la gestion du changement est un enjeu de taille. «Pour faciliter les changements amorcés, plusieurs comités impliquant citoyens, entrepreneurs, élus, professionnels, employés-cadres et syndiqués ont été créés et les échanges, le respect et les valeurs organisationnelles sont au cœur de ces comités», signant-ils.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires