CCI Magog-Orford: la voie rapide pour éliminer un déficit de 55 000 $

Par superadmin
CCI Magog-Orford: la voie rapide pour éliminer un déficit de 55 000 $
La présidente Louise Felton assure que l'avenir de la CCI Magog-Orford n'est pas en péril malgré la décision d'abolir le poste de directeur général.

ÉCONOMIE. La Chambre de commerce et d’industrie (CCI) Magog-Orford en a surpris plusieurs en annonçant l’abolition du poste de directeur général, et ce, moins d’un an après avoir embauché Martin St-Pierre.

Aux dires de la présidente Louise Felton, les compétences de M. St-Pierre n’ont aucunement rien à voir avec cette décision qui sera en vigueur à compter de 3 octobre prochain. Seul le motif financier est avancé pour justifier ce changement de cap.

«Après avoir analysé la situation, le conseil d’administration a fait le choix d’accélérer la reprise pour retrouver l’équilibre de ses finances. On aurait pu garder le poste quatre, cinq ou six ans encore et peut-être que ça aurait fonctionné, mais on a choisi la voie rapide», soutient la présidente.

Mme Felton assure que les 13 membres du CA sont prêts à prendre les bouchées doubles pour se partager une partie des responsabilités qu’assumait le directeur général. D’ailleurs, un 14e membre pourrait bientôt s’ajouter autour de la table. «On a un CA formé de gens compétents qui sont capables de prendre des décisions lorsque c’est le temps de le faire. Ce n’est jamais facile, car Martin a fait de l’excellent travail, mais on aurait fait la même chose si c’était Jérémy Parent qui était encore là. Pour nous, c’est la meilleure stratégie dans les circonstances.»

Au cours des prochaines semaines, la Chambre de commerce étudiera différents scénarios de restructuration. Elle pourrait notamment créer un poste de coordonnateur bénévole qui faciliterait l’exécution des décisions sur le terrain. «C’est quelque chose qui se fait ailleurs, notamment dans les chambres de commerce qui n’ont pas de directeur général. On n’est pas la seule organisation à se retrouver dans cette position», précise Mme Felton.

En juin dernier lors de son assemblée générale annuelle, la CCI Magog-Orford avait annoncé à ses quelque 300 membres un déficit accumulé de 55 000 $, soit au même niveau qu’il y a cinq ans.

Notons que Martin St-Pierre touchera une prime de départ dont le montant n’a pas été révélé. La CCI ne ferme pas la porte à faire appel à ses services pour des contrats tels que l’animation de la deuxième saison de l’émission «Votre chambre en affaires» si, évidemment, le CA décide de renouveler l’expérience.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires