Budget provincial: qu’est-ce que ça change?

Par Prisca Benoit

BUDGET. Éducation, transport collectif, santé, développement régional: le budget 2017-2018 du ministre des Finances Carlos Leitao a prévu plusieurs investissements qui touchent les régions, mais qu’est-ce que ça change vraiment, au quotidien? Tour d’horizon de quelques mesures.

1. Plus d’autobus autour de chez soi

Le réseau de transport en commun proche de chez vous pourrait bien bénéficier d’un coup de pouce du gouvernement. Dossier phare du budget Leitao, le transport collectif sera bonifié dans l’ensemble des communautés, assure le ministre des Finances. Ne vous attendez pas à une baisse des tarifs de votre passe d’autobus, on vise plutôt à bonifier les services des organismes de transport collectif. L’ensemble des organisations s’occupant du transport collectif au Québec, aussi bien à Montréal et Québec que dans les municipalités plus éloignées, se partagera une enveloppe supplémentaire de 17M$ cette année pour améliorer leur performance. «Il faudra voir aussi le détail, comment ça va se décliner», nuance le président de la Fédération des municipalités du Québec, Richard Lehoux. Les citoyens résidant en région rurale ne seront pas en reste. Le gouvernement compte également bonifier à la hauteur de 2M$ par année pour les cinq prochaines années les investissements pour l’interconnectivité des transports régionaux, dont le transport collectif, adapté, interurbain et scolaire.

2. Plus de tourisme chez nous

Le festival du coin pourrait bien recevoir un soutien financier plus important de la part du gouvernement au cours des prochaines années, une façon pour le gouvernement d’investir dans l’ensemble des régions du Québec. L’aide accordée spécifiquement aux festivals et aux événements sera bonifiée de 35M$ sur cinq ans. Cette aide visera aussi bien la croissance de certains événements majeurs que la création de nouveaux événements et sera consacrée plus spécialement aux événements avec une bonne performance touristique. «On souhaite qu’il y ait des montants versés à des plus petits festivals pour permettre de les soutenir, espère M. Lehoux. Ce petit coup de pousse peut faire qu’ils vont perdurer dans le temps et créer de l’activité économique.» Le Programme d’appui au développement des attraits touristiques, qui sert à favoriser la création de projets touristiques d’envergure, sera prolongé jusqu’en 2022 et bonifié de 50M$. Les amoureux de plein air pourront également remarquer que les parcs de la SÉPAQ seront remis en valeur.

3. Des fosses septiques aux normes

Votre résidence n’est pas connectée au réseau d’aqueduc de votre municipalité? Le gouvernement vous propose une aide financière pour mettre aux normes vos installations d’assainissement des eaux usées résidentielles. Pendant les cinq prochaines années, les citoyens pourront recevoir un crédit d’impôt représentant 20% du coût des travaux sur les dépenses dépassant les 2500$, jusqu’à concurrence de 5500$. La mesure est saluée par la Fédération des municipalités du Québec, qui demande depuis plusieurs années un coup de pouce pour la mise aux normes des résidences plus éloignées.

4. Un an de plus pour des rénovations écoresponsables

Votre toiture est à refaire et vos portes et fenêtres sont vieillissantes? Ceux et celles qui voulaient rénover leur demeure de façon écoresponsable auront un an de plus pour soumettre leurs travaux au programme RénoVert. Prévu auparavant pour une durée d’un an, le programme a été prolongé. Les citoyens auront finalement jusqu’au 31 mars 2018 pour conclure une entente avec un entrepreneur certifié et jusqu’au 1er janvier 2019 pour payer l’ensemble de la facture. L’aide correspond à un crédit d’impôt de 20% sur les dépenses admissibles qui doivent être d’au moins 2500$. La contribution totale du gouvernement peut aller jusqu’à 10 000$.

5. Un appui pour des nouveaux fonds locaux

Le gouvernement allongera 3,5M$ pour des fonds locaux de solidarité dans 35 MRC du Québec. Ces fonds proviennent d’un partenariat entre la FQM et les Fonds de solidarité de la FTQ. La mesure pourra aider au démarrage de petites entreprises partout dans les régions du Québec, croit M. Lehoux. «Avec le 3,5M$, on vient abaisser la part du milieu de 100 000$», explique-t-il. Les MRC et municipalités n’auront qu’à trouver 50 000$ pour créer leur fonds locaux de solidarité, un coup de pouce qui aidera spécialement les plus petits milieux.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires