70 emplois créés en un an

Par Dany Jacques
70 emplois créés en un an
André Métras

MAGOG TECHNOPOLE. Le secteur des technologies de l’information (TI) poursuit sa croissance à Magog avec la création de quelque 70 emplois directs depuis un an.

Ces embauches font grimper le nombre de postes à 175 dans la communauté des TI, et ce, en calculant les entreprises qui étaient déjà en place, comme Boréalis, ADEO, Pastis et Lotus.

Les nouvelles entreprises courtisées et attirées par Magog Technopole sont Groupe TI, Novom Networks, ISIS Secur et, plus récemment, Zoutiz. S’ajoutent trois autres entreprises, comme NOVADBA (voir autre article), Drive et Lekla, qui bénéficieront bientôt d’une visibilité accrue grâce à des annonces officielles.

Le directeur général de Magog Technopole, André Métras, s’enthousiasme en parlant de ces développements. «Nous conservons un bon rythme de croisière, car nous accompagnons actuellement cinq autres entreprises en prédémarrage à Magog», se réjouit-il, en pensant au potentiel de développement d’ici trois ans.

Le défi de Magog Technopole, aux yeux de M. Métras, consiste maintenant à conserver un bon environnement d’accueil pour attirer d’autres entreprises technologiques, tout en répondant aux besoins des entreprises d’ici qui créeront de plus en plus d’emplois.

Ce défi passe également par le regroupement de toutes ces compagnies sous un seul toit, contrairement à aujourd’hui où elles sont réparties derrière quelques adresses différentes. La création d’un Technoparc dans l’ancien complexe de la Dominion Textile demeure un idéal pour les dirigeants de Magog Technopole, mais les négociations se poursuivent entre les investisseurs et la Ville de Magog pour mettre en place ce centre d’innovation. «Il faut absolument créer un environnement très créatif», lance-t-il.

Le déploiement de la fibre optique sur le territoire de Magog demeure un objectif, mais se réalisera peut-être davantage par plus petits pas. Le concept de Ville intelligente demeure néanmoins au cœur de la mission de Magog Technopole avec, notamment, l’arrivée du Wi-Fi gratuit au centre-ville, l’application web et mobile de Zoutiz et d’autres actions à venir.

Magog Technopole est un organisme sans but lucratif principalement financé par la Ville de Magog, ainsi qu’avec des subventions provenant de programmes provinciaux et fédéraux.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires