400 cartes de débit clonées en un mois à Magog (mise à jour)

Par Dany Jacques
400 cartes de débit clonées en un mois à Magog (mise à jour)

Les informations contenues dans les bandes magnétiques de plus de 400 cartes de crédit auraient été détournées pour le compte de fraudeurs en un mois dans un seul et unique commerce de Magog.
 

Des centaines de personnes de la région de Magog ont vu leur carte de débit clonée entre le 21 avril et le 19 mai.

Ces victimes sont membres de différentes institutions bancaires. Tous seront remboursés en cas de pertes financières.

À la Caisse Desjardins du Lac-Memphrémagog, un millier de cartes ont été désactivées par mesure préventive afin d’éviter un vol encore plus important.  Ces cartes en question ont été ciblées en fonction de leur utilisation (date, heure, lieu) au moment où la fraude a été constatée.

Le directeur général de cette institution financière, Jean-Luc Dasté, admet que la désactivation a été rapidement amorcée sans aviser les détenteurs de cartes. «Je sais que ça peut être fâchant, mais on n’a pas le choix. Les gens comprennent une fois qu’on les prévient peu de temps après l’opération», rassure-t-il.

Plusieurs commerces auraient été touchés au pays au cours de cette période, mais on ne connait pas leur adresse. Une politique de l’industrie bancaire interdit de dévoiler cette information, insiste M. Dasté.

Au moment d’écrire ces lignes, le directeur général de la Caisse Desjardins ne pouvait chiffrer la somme totale de la fraude, ni la provenance de ce crime. Une rumeur parlait de retraits effectués en Malaisie.

La Régie de police Memphrémagog a été avisée le 28 mai dernier que les informations contenues dans les bandes magnétiques de plus de 400 cartes de crédit auraient été détournées pour le compte de fraudeurs en un mois dans un seul et unique commerce de Magog.

Selon le relationniste Paul Tear, plusieurs commerces du même genre, comme celui de Magog, ont été ciblés un peu partout au Canada. «Le terminal du commerce aurait été modifié sur place par les fraudeurs et sur une période de presque un mois, les informations de toutes les bandes magnétiques ont été copiées dans le but de cloner des cartes», explique-t-il.

Une enquête a été ouverte par le Régie de police même si aucune plainte n’a été reçue. Les policiers ne peuvent

Malgré la difficulté à prévenir ce type de délit, les consignes de base sont:

– S’assurer que le commerce offre des terminaux qui acceptent les cartes à puces (beaucoup plus sécuritaires) ou sinon payer comptant

 – Cacher le clavier lorsque l’on tape son NIP

– Ne pas divulguer son NIP à personne

– Garder toujours un œil sur sa carte

– La carte ne doit passer que dans un seul appareil

– Vérifier ses comptes régulièrement

– Aviser immédiatement son institution financière de toute irrégularité

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires