Des freins déficients et un mauvais itinéraire ont causé la mort d’un camionneur

Des freins déficients et un mauvais itinéraire ont causé la mort d’un camionneur

Police

Crédit photo : (Photo Le Reflet du Lac - Archives)

ENQUÊTE. L’état mécanique déficient des freins du camion et un mauvais itinéraire sont les deux causes de l’accident qui a coûté la vie à Claude Dostie le 12 juin 2017, au Canton de Hatley.

Les conclusions de l’enquête de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) confirment que l’état des freins du camion à benne a diminué les moyens de contrôle que pouvait exercer le conducteur dans la pente du chemin de l’Auberge.

De plus, le conducteur devait au départ se rendre à North Hatley par la route 108. Cependant, puisque cette dernière était fermée à la circulation, l’homme a suivi les indications destinées aux automobilistes plutôt que celles destinées aux poids lourds.

«Durant la descente de la pente, le camion a gagné de la vitesse de manière incontrôlable. Constatant qu’il perdait la maîtrise de son véhicule, M. Dostie a pris la décision de sauter du camion. Il s’est préparé à descendre en ouvrant la portière et en se plaçant sur le marchepied. Au moment où le camion a quitté la route, le travailleur est tombé et a été projeté sous les roues arrière gauches du camion. Son décès a été constaté sur place», peut-on lire dans le rapport.

La CNESST rappelle que l’employeur est tenu de prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l’intégrité physique de ses travailleurs. Il doit notamment s’assurer de fournir des véhicules sécuritaires et veiller à ce que ceux-ci soient maintenus en bon état.

Notons que le véhicule détruit dans l’accident était le seul de l’employeur Dany Dejardin, lequel a pour la suite cessé toutes ses activités.