Une dette de moins de 100$ à l’origine d’une violente invasion de domicile

Le Reflet du Lac
info@lerefletdulac.com

Une dette de moins de 100$ à l’origine d’une violente invasion de domicile
Le lieutenant de la Régie de police de Memphrémagog, Carl Pépin. (Photo : Le Reflet du Lac - Pierre-Olivier Girard)

Une dette de moins de 100 $ est à l’origine d’une invasion de domicile survenue tôt dans la matinée du 24 juillet dernier à Magog.

Selon ce que rapporte la Régie de police de Memphrémagog (RPM), deux individus se sont présentés chez la victime pour réclamer une dette d’argent. Après avoir été répondus à la porte par une femme, les suspects sont entrés de force dans la résidence. 

« La victime dormait paisiblement avec sa conjointe et son nouveau-né âgé d’à peine deux semaines. Une fois dans la chambre, les deux hommes ont commencé à rudoyer la victime, mais en constatant la présence de l’enfant dans le lit familial, ils ont forcé la victime à sortir à l’extérieur », rapporte le lieutenant Carl Pépin, de la RPM.

Une fois dehors, un troisième suspect a rejoint ses complices pour frapper le Magogois, qui a notamment subi une fracture au visage et d’importants saignements. L’homme agressé est tout de même parvenu à retourner à son domicile de ses propres moyens.

Si la police est parvenue à arrêter deux des trois suspects à ce jour –  le troisième étant activement recherché -, c’est grâce à un témoin qui a contacté les autorités après avoir aperçu l’agression.

« Les deux individus arrêtés traînent un bon bagage judiciaire. De plus, un quatrième suspect a eu affaire aux enquêteurs puisqu’il a délibérément entravé le travail des policiers en intimidant la victime après les arrestations. Il a été mis en état d’arrestation rapidement et libéré sous de sévères conditions l’obligeant à se tenir à distance », ajoute le lieutenant Pépin.

Précisons que les hommes impliqués dans l’agression initiale sont âgés de 37 ans, 41 ans et 42 ans. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires