Un conducteur commet quatre excès de vitesse… en 30 minutes

Le Reflet du Lac
info@lerefletdulac.com

Un conducteur commet quatre excès de vitesse… en 30 minutes
Sûreté du Québec (Photo : gracieuseté)

INSOLITE.  On peut se demander ce qu’il faudra à un Sherbrookois pour lever son pied de l’accélérateur puisqu’il a été intercepté à quatre reprises, en l’espace de 30 minutes, pour avoir conduit au-dessus des limites de vitesse dans la région de Memphrémagog. 

Selon ce que rapporte la sergente Audrey-Anne Bilodeau de la Sûreté du Québec (SQ), cette histoire peu banale est survenue le 11 octobre dernier entre le Canton de Potton et Bolton-Est.

Tout a commencé sur la route 243 alors que l’individu, à bord d’une camionnette tirant une remorque, a été capté une première fois à une vitesse de 112 km/h dans une zone où la limite maximale est établie à 90 km/h.

Après avoir reçu une amende de 124 $ et vu deux points d’inaptitude s’ajouter à son dossier de conduite, le conducteur de 48 ans a quitté les lieux «en trombe», aux dires de la police. Quinze minutes plus tard, il est de nouveau capté en excès de vitesse par le même policier, et quelques secondes après, une troisième fois sur la route 245. À cet endroit, le résident de Sherbrooke enregistre au cinémomètre une vitesse 110 km/h dans une zone de 90 km/h.

Voulant procéder à son interception, le policier s’est mis aux trousses du véhicule qui n’a visiblement jamais aperçu l’autopatrouille et ses gyrophares allumés qui le précédaient. L’agent a suivi l’individu sur trois kilomètres et a même constaté une quatrième infraction avant de voir le véhicule s’immobiliser.

Au total, l’homme aura reçu pour plus de 600 $ d’amendes et 6 points d’inaptitude. «Le policier a été clément dans les circonstances, car vu les infractions commises, il aurait été en droit de faire remorquer le véhicule et même procéder à l’arrestation du conducteur pour la sécurité du public», fait savoir la sergente Bilodeau.

La Sûreté du Québec rappelle que la vitesse est l’une des premières causes de collisions mortelles à survenir sur les routes du Québec.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Claire Garon
Claire Garon
1 mois

Si ça avait été une conductrice, on l’aurait probablement coffré dès la 2e infraction.
Pauvres hommes, soyons indulgents même si ce sont des dangers publics.

Oscar Aubut
Oscar Aubut
1 mois
Répondre à  Claire Garon

Presque pas sexiste, ce commentaire…

Claire Garon
Claire Garon
1 mois
Répondre à  Oscar Aubut

Quand l’exemple vient d’en haut…