La police recherche d’autres victimes d’un Magogois de 60 ans

Par Dany Jacques
La police recherche d’autres victimes d’un Magogois de 60 ans
Mario Brouillette est accusé d'avoir commis des contacts sexuels à l'endroit de deux victimes d'âge mineur. (Photo : gracieuseté)

FAITS DIVERS. La Régie de police de Memphrémagog (RPM) invite de possibles victimes de Mario Brouillette à se manifester, deux semaines après l’arrestion de ce Magogois de 60 ans.

Brouillette a comparu au Palais de justice de Sherbrooke, le 24 novembre dernier. Il est accusé d’avoir commis des contacts sexuels à l’endroit de deux victimes d’âge mineur, pour la période se situant entre novembre 2020 et août 2022.

Selon la RPM, le suspect est le conjoint d’une dame qui agissait comme famille d’accueil depuis environ une vingtaine d’années. Les enquêteurs craignent donc qu’il ait pu faire d’autres victimes et invitent celles-ci ou toute autre personne pouvant transmettre de l’information à communiquer avec l’enquêteur Christian Paquin, au 819 843-3334, poste 224.

Puisque plusieurs victimes ont été identifiées, la structure de gestion des enquêtes sur les crimes en série (GECS), coordonnée par la Sûreté du Québec, a été déployée. Il s’agit d’une structure de commandement unifié au sein de laquelle les services de police québécois travaillent en partenariat afin d’identifier rapidement les crimes commis par des prédateurs et de procéder à leur arrestation. « Cette coordination provinciale permet donc une mise en commun des ressources policières et vise à mieux protéger les victimes », explique le porte-parole de la RPM, Mickaël Laroche.

La Régie de police de Memphrémagog rappelle que le public peut également transmettre des informations, en tout temps, sur le site internet policerpm.com, à l’aide d’Échec au crime au 1 800-711-1800 ou via le site Internet echecaucrime.com/signalement-en-ligne/

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires