De la bière locale à l’aréna de Farnham et bientôt à Cowansville

De la bière locale à l’aréna de Farnham et bientôt à Cowansville

Le maître-brasseur Jean Gadoua

Crédit photo : (Photo Le Reflet du Lac - Archives)

ÉCONOMIE. Contrairement à l’aréna de Magog, les hockeyeurs et spectateurs de l’aréna de Farnham peuvent se désaltérer avec des produits locaux signés de la microbrasserie Farnham Ale & Lager.

Un des actionnaires de cette entreprise, Jean Gadoua, confirme l’entrée de ses bières au bar de l’aréna depuis quatre ans. Ses produits sont même offerts en exclusivité, sans la présence de bières de marques populaires, depuis octobre dernier.

Deux de ses bières devraient également se retrouver au bar de l’aréna de Cowansville l’an prochain. Dans ce cas, elles seront offertes en compagnie de produits Labatt.

«La transition s’est bien faite. On s’est organisé pour faire découvrir nos produits, puis nos bières ont été adoptés», résume M. Gadoua.

Ce dernier apprécie également l’entente signée avec la Ville de Farnham, il y a trois ans, qui permet à la microbrasserie d’offrir ses bières lors d’événements publics ou de rassemblements populaires, même ailleurs qu’à l’aréna.

Gadoua avoue que la vente de bières à l’aréna ne signifie pas une entrée automatique d’argent supplémentaire. «Cependant, ça nous offre une belle visibilité, qui cadre bien avec notre mise en marché. Ça nous ouvre en effet des portes et ça stimule l’économie locale», explique-t-il.

Les produits de la microbrasserie Farnham Ale & Lager sont également offerts à des Clubs de golf de Cowansville, Farnham, Knowlton et Saint-Jérôme, en plus des Clubs de curling de Bedford et Lacolle.

La situation diffère toutefois à Coaticook, où les bières de la microbrasserie locae ne sont pas offertes à l’aréna de l’endroit. Le copropriétaire de la Microbrasserie Coaticook, Réjean Corbeil, n’en voit pas nécessairement le besoin. Aucune demande n’a été faite, non plus, de la part des gestionnaires du bar de l’aréna.

Il peste plutôt contre les grosses compagnies, comme Molson et Labatt, qui livrent une concurrence féroce, selon lui, aux petites microbrasseries québécoises.

Poster un Commentaire

avatar