Lise Bellehumeur retourne à La Ruche après 22 ans d’absence

Par Dany Jacques
Lise Bellehumeur retourne à La Ruche après 22 ans d’absence
Lise Bellumeur a laissé sa trace à La Ruche après y avoir enseigné pendant 18 ans. (Photo : Le Reflet du Lac - Gino Gaudreau)

MUSIQUE. La directrice musicale de l’Orchestre du septième art, Lise Bellehumeur, effectuera un retour émotif à La Ruche lors du concert d’un Noël Fantastique, dimanche prochain (11 décembre).

Il s’agit d’un passage à souligner pour cette musicienne de 64 ans ayant enseigné dans cette école secondaire pendant 18 ans. Mme Bellehumeur avait quitté dans le tumulte en 2000 en raison d’une mésentente avec la direction. Les élèves de l’époque avaient même quitté leur salle de classe, au milieu d’une journée scolaire, pour une vaste manifestation extérieure d’appui à son égard. «Drôle de hasard, le ministre de l’Éducation de l’époque est même intervenu dans mon dossier, et c’était François Legault», raconte-t-elle en riant.

Lise Bellehumeur y a laissé sa trace en enseignant la musique, mais en dirigeant aussi les harmonies et les «stage bands» de La Ruche. Ses formations ont remporté plusieurs prix, dont à maintes reprises au Festival des harmonies de Sherbrooke. Des milliers d’élèves l’ont suivi dans des camps musicaux, des concours et des spectacles-bénéfices. «Nous étions très actifs et nous avions une excellente réputation, se rappelle-t-elle. On faisait même des soupers aux homards pour financer l’achat d’instruments.»

Même si elle préfère ne pas vivre dans le passé, elle avoue qu’il s’agit d’un retour particulier dans une école où elle a vécu de beaux moments. Elle apprécie même la tournure des événements, sans quoi elle n’aurait jamais fondé son actuelle formation en 2005, qui portait alors le nom d’Orchestre de musique de film de Sherbrooke. «Je n’aurais probablement jamais vécu cette grande aventure symphonique, car j’aurais peut-être terminé ma carrière à La Ruche», ajoute-t-elle.

Lise Bellehumeur est reconnue pour son expertise et sa passion. Cette dame, qui a notamment étudié un an à la prestigieuse école de musique Berklee, prend son rôle de cheffe d’orchestre au sérieux. Elle dirige sa troupe, mais elle s’occupe aussi de tous les arrangements musicaux avant de les distribuer aux musiciens.

NOËL FANTASTIQUE

Trois semaines après avoir rempli le Palais Montcalm de Québec, l’Orchestre du septième art présentera une programmation inspirée de la musique de film, le 11 décembre. Ses 60 musiciens seront accompagnés d’un choeur de 20 personnes sur une scène aménagée au complexe sportif de La Ruche, transformé en salle de concert pour l’occasion. Ils interpréteront des pièces connues provenant de films comme Avatar, Pirates des Caraïbes, Le Roi lion, Polar Express et Les Chroniques de Narnia.

600 invités pourront assister à ce spectacle, dont les profits seront remis à La Fondation Constance Langlois, fondation créée pour soutenir l’organisme Les Fantastiques de Magog. Ce centre de jour accueille des personnes vivant avec une déficience intellectuelle, physique ou avec un trouble du spectre de l’autisme.

Lise Bellehumeur promet une belle soirée avec ses musiciens aguerris, dont certains la suivent depuis les tout débuts.

Les billets, au coût de 60$, sont disponibles au 819 847-2477 ou au https://www.jedonneenligne.org/fondationclanglois/NF22/

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires