Zone Libre Memphrémagog signe déjà un succès au coeur de l’action

Par Dany Jacques
Zone Libre Memphrémagog signe déjà un succès au coeur de l’action
La directrice de Zone Libre, Émilie Paré (à gauche), a accueilli ses premiers usagers de la nouvelle adresse en compagnie de la coordonnatrice Amélie Lechasseur et de l'intervenant Maxime Privé. (Photo : Le Reflet du Lac - Dany Jacques)

COMMUNAUTAIRE. La pertinence d’ouvrir un service plus près de sa clientèle a été confirmée dès la première journée d’ouverture des nouveaux locaux de Zone Libre Memphrémagog, mercredi (21 septembre).

L’organisme spécialisé en prévention des dépendances a officiellement inauguré ses locaux situés au 284, rue Sainte-Marie, à Magog, le 20 septembre dernier. Dès le lendemain, ce nouveau milieu de vie était rempli à pleine capacité pour prendre un café chaud et une viennoiserie tout à fait gratuitement.

«J’ai même aperçu de nouveaux visages, a observé la directrice Émilie Paré. Nous avons également déjà reçu deux personnes en pleurs qui avaient besoin de parler, en plus de remettre du matériel propre de consommation à une troisième personne.»

Émilie Paré parle avec enthousiasme de ce nouveau service érigé au coeur de l’action dans le quartier des Tisserands. Elle est convaincue que la café communautaire sera un succès dans le milieu de vie appelé «L’avenue libre». Café et viennoiserie seront offerts les mardis et mercredis, tandis que sandwichs au fromage grillé seront distribués gratuitement les mercredis. «C’est un bel espace pour socialiser et pour répondre à des besoins, le cas échéant, car un intervenant sera toujours présent sur place», ajoute-t-elle.

Le choix de la propriété n’est pas banal, non plus. Selon la chef d’orchestre de Zone Libre, les usagers et des gens en détresse sont moins confrontés en accédant à une maison plutôt qu’au Centre communautaire. Une entrée plus discrète est même offerte pour éviter les regards. 

Dans ce tout nouvel espace, les interventions se feront autant dans les bureaux, dans le milieu de vie ainsi qu’à l’intérieur de l’Unité mobile d’intervention communautaire, soit l’UMIC. Un espace sécuritaire pour toute personne ayant un besoin spécifique est ouvert pour qu’une prise en charge rapide et sans jugement soit effectuée. Du matériel sécuritaire de consommation, comme des seringues propres, des aiguilles et des pipes à crack, sera distribué en toute confidentialité.

Émilie Paré mijote déjà d’autres projets pour bonifier, une fois de plus, les services offerts aux usagers. Des lits d’urgence à l’étage sont dans sa mire à court terme. Elle caresse aussi l’objectif d’ouvrir 24 heures sur 24 pour répondre à toutes les demandes. «Les gens en crise, en manque ou ayant trop consommé seront accueillis par un intervenant et pourront dormir, manger et se laver avant d’être guidés vers les bonnes ressources, explique-t-elle. Nous ne jugeons pas. Nous voulons aider les gens en répondant à leurs besoins de base. Ensuite, on tente de les guider vers de meilleurs choix de vie.»

À moyen terme, elle pense déjà à se procurer une autre bâtisse pour ajouter des lits d’urgence et de transition. Passer de trois à cinq intervenants serait également un réel besoin pour combler les demandes de plus en plus criantes.

Le financement de la propriété provient d’un emprunt effectué dans une institution financière, en juin dernier. Dons et subventions permettent de boucler le budget.

Info: zonelibremmg.com

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Maryse Patient
Maryse Patient
1 jour

Sais-tu juste pour les consommations de drogues ou consommer d’alcool on peut les aider aussi

Christine Pearson
Christine Pearson
1 jour

Félicitations Maxime et à tes collègues . Tant mieux si vous faites la différence dans la vie de plusieurs personnes . 🎉🌸💕🌸💕