Yves Grandmaison: 75 ans et toujours en quatrième vitesse

Par Patrick Trudeau
Yves Grandmaison: 75 ans et toujours en quatrième vitesse
Yves Grandmaison demeure un actif important pour la communauté magogoise. Bon 75e anniversaire!

HOMMAGE. Yves Grandmaison a l’habitude d’utiliser cette page pour offrir des souhaits d’anniversaire à différents citoyens. Cette semaine, le Reflet du Lac tient à lui consacrer la totalité de cet espace afin de souligner son 75e anniversaire de naissance, et ce, dans une formule qu’il connaît bien: le potinage. Hommage à un homme de cœur et d’action. Bonne fête à notre célèbre potineur Yves Grandmaison qui a franchi les «trois quarts de siècle» lundi dernier (29 octobre). Il a soufflé ses 75 bougies lors d’un voyage à Boston en compagnie de quelques membres de sa famille. Ses amis de Magog ont bien hâte de lui «faire sa fête» à son retour… Natif de la région de Kamouraska, M. Grandmaison s’est établi à Magog dans les années 1960 afin d’amorcer une carrière de coiffeur et fonder une famille. C’est à cette époque qu’il a probablement dit son plus gros mensonge à vie, soit celui qu’il était parfaitement bilingue. Notre nouveau Magogois cherchait à obtenir son premier emploi et sa connaissance de l’anglais était très limitée, pour ne pas dire inexistante. Malgré cette entourloupette, il compte aujourd’hui plusieurs anglophones parmi sa clientèle… Bien qu’il ait dépassé l’âge officiel de la retraite depuis une dizaine d’années, le Figaro magogois continue d’exercer sa profession de coiffeur quelques jours par semaine à son salon de la rue Principale Ouest. L’endroit est d’ailleurs reconnu comme un lieu de «discussion» incontournable à Magog. Et si vous cherchez une cause à encourager, le propriétaire de l’endroit a toujours une multitude de billets de toutes sortes à vendre au profit des bonnes œuvres de la communauté… Cofondateur du Club Optimiste Magog-Orford, Yves Grandmaison a été décoré du titre de «membre à vie» de cette organisation il y a quelques années. En dépit de son grade honorifique, il continue de s’investir de façon concrète pour cet organisme à plusieurs niveaux. Si vous avez participé au Tournoi de hockey atome pee-wee au fil des ans, vous l’avez sans doute aperçu à l’accueil des joueurs et entraîneurs, à l’entrée de l’aréna. M. Grandmaison a d’ailleurs consacré beaucoup de temps à la scène sportive magogoise tout au long de sa vie, notamment au sein de la Traversée internationale du lac Memphrémagog… Impliqué au sein de certaines organisations politiques au fil des décennies, Yves Grandmaison s’est laissé tenter par un rôle plus actif lors des élections municipales à Magog, au début des années 1990. Ses aspirations à la mairie se sont toutefois soldées par un revers devant le maire sortant de l’époque, Paul-René Gilbert. Avec du recul, M. Grandmaison remercie encore «ceux qui n’ont pas voté pour lui», étant convaincu qu’il n’avait probablement pas la patience pour exercer un tel rôle… Doté d’un franc-parler, Yves Grandmaison a tenu (et tient toujours) une chronique potinage dans les médias écrits (Le Progrès de Magog et ensuite Le Reflet du Lac), en plus de participer à différentes émissions à la télé locale. Depuis quelques années, il anime d’ailleurs la série «Le Barbier de sa ville»à NousTV, une émission qui nous fait découvrir des personnalités d’ici à travers des entrevues réalisées dans son salon de coiffure… Homme aux mille implications, Yves Grandmaison a contribué au succès d’une foule d’organismes (jeunesse, aînés, sport, santé, etc.) au cours des 50 dernières années. Mais s’il y a une cause qui lui tient plus particulièrement à cœur, c’est certainement celle des personnes handicapées. Actuel président de la Fondation Constance-Langlois, il a mis sur pied un tournoi de golf au profit de cet organisme il y a un peu plus de 20 ans, et cet événement est devenu l’un des plus courus et lucratifs en région. Au cours des trois dernières années, ce sont plus de 220 000 $ qui ont été récoltés pour organiser des activités au profit des personnes vivant avec une déficience intellectuelle. Chapeau! Yves Grandmaisonjouit d’un réseau de contacts impressionnant. Rarement a-t-on vu quelqu’un obtenir aussi facilement des billets pour le Canadien, ou encore décrocher une commandite pour un événement caritatif à l’aide d’un simple coup de fil… Père et grand-père à de nombreuses reprises, M. Grandmaison est considéré comme un homme à tout faire lorsque ses enfants ont besoin d’aide pour des travaux extérieurs ou autre, sans compter les fois où il se rend dépanner des amis (qui sont très nombreux). Il réussit même à trouver du temps pour jouer au golf plusieurs fois par été. Il y a bien longtemps que son épouse Yolande a cessé de s’inquiéter de ses absences…

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Claude Bélec
Claude Bélec
4 années

Lorsque j’ai aménagé à Magog on m’a dis si tu veux savoir ce qui se passe en Ville vas te faire couper les cheveux chez De Grandmaison.
J’y ai rencontré un gars chaleureux amoureux de sa ville.et toujours prêt à aider.