Une station libre-service pour «pimper» son eau de saveurs, d’électrolytes et de gaz carbonique

Par Pierre-Olivier Girard
Une station libre-service pour «pimper» son eau de saveurs, d’électrolytes et de gaz carbonique
Cette nouvelle station fait le bonheur de bien des gens de la région comme cette résidente de Bolton-Est, Joelle Quenneville. (Photo : gracieuseté)

CANTON DE POTTON.  Ayant connu un réel engouement au Grand Marché de Québec et à l’Université Laval, la KUPA Station débarque pour la première fois en Estrie, plus précisément au Canton de Potton dans le secteur du parc sportif Missisquoi Nord, secteur André Gagnon. 

Cette station d’hydratation conçue et fabriquée au Québec a été acquise par l’entreprise récréotouristique La Bouffée d’Air. Elle permet de remplir gratuitement sa bouteille d’eau utilisable d’une eau fraîche et filtrée.

De plus, pour un coût variant de 1,50 $ à 2,50 $, il est possible de «pimper» son breuvage en y ajoutant des saveurs naturelles de fruits, des électrolytes et un goût de sucre grâce à un édulcorant naturel. On peut même y ajouter du gaz carbonique pour ceux qui aiment l’eau gazéifiée. 

«C’est une merveilleuse alternative et une alliée stimulante afin de nous aider à changer nos habitudes de consommation face à cet enjeu environnemental que sont les bouteilles de plastique à usage unique», soutient la copropriétaire de La Bouffée d’Air, Lucie Blanchard.

Cette dernière a été en mesure d’acquérir une station d’une valeur de 10 000 $ sans frais, grâce à une campagne de sociofinancement (6800 $) et une subvention de Recyc-Québec (3250 $). Elle soutient que ce projet s’inscrit parfaitement avec la valeur de son entreprise, qui a à coeur l’environnement et le développement durable. «La station est en service depuis le 18 juillet dernier, alors j’ai bien hâte de voir l’intérêt de la communauté. Jusqu’à présent, la majorité des utilisateurs ont rempli leur bouteille avec de l’eau seulement. Avec le temps, peut-être que davantage de personnes oseront utiliser les différentes options qui, au final, reviennent au même prix si tu en utilises une seule ou si tu les utilises toutes.»

Même si elle ne s’attend pas à générer des profits avec sa station de remplissage – ce qui n’était pas son objectif à la base -, Lucie Blanchard soutient avoir déjà décidé qu’elle les verserait entièrement à la communauté.

À ce jour dans la province, on retrouve 17 KUPA Station qui sont situées principalement dans la région de Québec. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires