Une récolte surprise dans leur jardin en plein mois de janvier

Par Pierre-Olivier Girard
Une récolte surprise dans leur jardin en plein mois de janvier
La propriétaire de la Ferme Potagère, Ann-Renée Tisseur, a fait sa récolte inusitée le 4 janvier dernier. (Photo : gracieuseté)

MAGOG.  Ceux qui doutent encore que les températures des dernières semaines sont tout sauf normales ont maintenant une nouvelle preuve sous leurs yeux, plus précisément à la Ferme Potagère qui a effectué sa dernière récolte de la saison… en plein mois de janvier!

Les propriétaires Ann-Renée Tisseur et Sébastien Lefebvre ont été les premiers étonnés lorsqu’ils ont déterré des dizaines de rabioles le 4 janvier dernier, qui avaient été laissées dans le champs après la grande récolte de l’automne. Avec des installations minimalistes pour contrer le froid, ce légume racine aurait dû finir ses jours en décomposition plutôt que dans une assiette. «Faire une récolte extérieure de la sorte, c’est exceptionnel et inusité, surtout pour ce type de légume qui est fragile au gel. S’il avait fait plus froid, les rabioles auraient été molles et pourries. Mais cette fois-ci, elles sont en parfait état!», s’étonnent encore les deux complices.

Pour y avoir goûté la journée même, les cultivateurs n’ont pas remarqué une différence de saveur entre une rabiole d’automne et d’hiver. Mais juste le fait de pouvoir offrir un légume frais au kiosque de leur ferme, à cette période-ci de l’année, est quelque chose qu’ils n’oublieront pas de sitôt. «Avec les saisons qui se prolongent de plus en plus chaque année, c’est évident que ça nous amène à vouloir faire des tests et mieux nous équiper pour tenter des cultures d’hiver, avec des légumes plus résistants comme la verdure, la carotte et les oignons. De voir nos rabioles un 4 janvier, ça nous a fait bien rire, mais comme tout le monde, on préférerait de loin avoir de la neige!», concluent Ann-Renée Tisseur et Sébastien Lefebvre.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires