Tribune libre: l’AQDR Memphrémagog lance un cri d’alarme

Suzanne Olsen et Michel Bissonnette

Tribune libre: l’AQDR Memphrémagog lance un cri d’alarme
l est possible de nous envoyer une lettre d'opinion à l'adresse suivante: djacques@lerefletdulac.com (Photo : (Photo gracieuseté))

À l’aube des élections d’octobre prochain, l’AQDR Memphrémagog demande des engagements clairs aux partis politiques québécois en faveur de mesures pour permettre aux aînés de faire face à l’inflation qui les frappe très durement. » Au cours des deux dernières années, l’inflation cumulée dépasse largement 12 % et ce sont les aînés qui écopent le plus, en particulier ceux et celles dont les revenus dépendent principalement des prestations des régimes publics « , souligne le président de l’AQDR Memphrémagog, Michel Bissonnette. 

 Dans certains secteurs essentiels à la vie, comme l’alimentation et le logement, les hausses de prix sont encore plus importantes que l’inflation elle-même. Pour le président de l’AQDR Memphrémagog, » un grand nombre d’aînés vivent une situation financière précaire qui s’est aggravée avec la hausse très importante du coût de la vie. Sans la pleine indexation de leurs prestations, un grand nombre d’aînés vont donc s’appauvrir davantage. » Un chèque de 500 $ comme l’envisage le gouvernement québécois ne règle en rien la situation des aînés. » Monsieur Bissonnette estime qu’il faut aussi s’attaquer sérieusement à d’autres mesures fiscales afin d’améliorer les conditions de vie et de bien-être des personnes aînées.

Selon un sondage réalisé par la firme Infras en 2021, quelque 42 % des 26 500 personnes retraitées et préretraitées membres de l’AQDR ont des revenus annuels inférieurs à 25 000 $. » Pour ces personnes, la hausse du coût de la vie n’est pas une bagatelle. Elle augmente leur isolement, aggrave leurs difficultés à bien s’alimenter et, chez plusieurs, elle est à l’origine de l’éviction de leur logement « , soutient monsieur Bissonnette.

Le président de l’AQDR Memphrémagog rappelle que le gouvernement fédéral a également des devoirs urgents à faire autant en ce qui concerne l’indexation des prestations de pension et du supplément du revenu garanti que de la bonification des mesures fiscales pour les aînés.

L’objectif ultime de l’AQDR est l’instauration d’un revenu minimum garanti pour les personnes aînées. En 2021, celui-ci était évalué à 28 000 $ par année.

L’AQDR Memphrémagog rassemble quelque 580 membres. Elle est l’une des 40 sections de l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires