Rétro 2021: un grand ménage en vue d’un grand projet

Par Pierre-Olivier Girard
Rétro 2021: un grand ménage en vue d’un grand projet
Voici une maquette du premier projet de conversion qui pourrait voir le jour dans l'ancienne usine de filature Difco. (Photo : gracieuseté – Ville de Magog)

RÉTRO. Après une première phase en 2020 réalisée en bordure de la rivière et loin des regards, les travaux de démolition d’une partie de l’ancienne Dominion Textile se sont poursuivis aux yeux de tous au printemps dernier.

Les résidents demeurant sur la rue Principale Est ont été les témoins privilégiés de ces travaux majeurs, qui tenaient pratiquement du rêve tellement ils étaient attendus depuis longtemps. Le propriétaire des lieux, Anahid Hospitality Management a complètement rasé des structures de moindre valeur pour y dégager le principal et plus ancien bâtiment en brique rouge.

Environ trois mois ont été nécessaires pour compléter ce grand ménage qui met la table pour la troisième phase, soit la valorisation du complexe. D’ailleurs, en octobre dernier, la Ville de Magog a approuvé les plans d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) de la première phase de construction. Elle a par le fait même dévoilé les premières maquettes de ce à quoi pourrait ressembler le projet, ciblé sur le site de l’ancienne usine de filature Dico (près du barrage).

Le projet, qui nécessite toutefois certaines modifications avant d’obtenir le feu vert de la Ville, consiste à un bâtiment d’environ 50 000 pieds carrés et compterait quatre étages. Ces espaces serviraient essentiellement à des bureaux. Aucun échéancier n’a été dévoilé publiquement à savoir quand ce chantier pourrait s’activer.

Par ailleurs, en fin d’année, le Groupe Custeau a annoncé s’être porté acquéreur d’une partie de la Dominion Textile, soit l’ex-CS Brooks. Il sera intéressant de suivre ce dossier dans les prochains mois pour en connaître davantage sur ses intentions et projets.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires