Retour réussi pour les Grands Feux Magogois

Par Pierre-Olivier Girard
Retour réussi pour les Grands Feux Magogois
Environ 15 000 personnes ont assisté à la deuxième édition des Grands Feux Magogois. (Photo : Le Reflet du Lac - Marco Bergeron)

MAGIE.  Malgré des défis logistiques liés à la météo, l’édition 2022 des Grands Feux Magogois a été couronnée de succès le 29 juillet dernier alors que plus de 15 000 personnes ont assisté à ce spectacle pyrotechnique sur le lac Memphrémagog.

Le grand manitou de cet événement, Renaud Légaré, flottait encore sur un nuage quelques jours après la présentation qui portait sur la légende du Mont-Orford. Toutefois, les organisateurs ont dû redoubler d’efforts pour réussir à livrer la marchandise dans les temps. «La veille, le jeudi, il y a eu des orages, tandis que la journée même des feux, il y avait de forts vents sur le lac qui nous ont donné du fil à retordre. Il a fallu travailler doublement,  mais le résultat en a valu la peine. Ç’a été un spectacle magnifique et à la fois très émouvant.»

Selon ses observations, M. Légaré estime qu’il y a eu un peu plus de spectateurs cette année comparativement à la première édition en 2019. Il est d’avis que l’ajout d’une trame sonore, avec une narration, a permis de porter l’expérience à un autre niveau. «J’espérais que les gens soient attentifs à l’histoire et c’est ce qui s’est produit. Dans la section où j’étais installé, c’était étonnamment silencieux et on sentait l’émotion au fil du spectacle.»

«Je pense qu’on vient de créer quelque chose d’unique, poursuit-il. C’est spécial, car je suis un Cantonnier depuis longtemps et notre slogan est fierté et tradition. Et j’ai l’impression que ça s’applique parfaitement avec les Grands Feux Magogois. Il y a le sentiment de fierté qui nous habite avec ce projet, et le fait que l’on est peut-être au début d’une grande tradition.»

La seule ombre au tableau est la question du financement, selon M. Légaré. Même s’il a réussi à faire ses frais grâce à des dons du grand public, mais surtout de généreux partenaires privés, l’homme d’affaires aimerait trouver une formule pour ne plus avoir à «courir» constamment après l’argent. «Il faut trouver une façon que je puisse boucler le financement un an d’avance. Encore cette année, j’ai dû «quêter» de l’argent constamment et même si on recueillait des dons le soir même, bien des gens n’avaient pas de monnaie sur eux. Il faut que je puisse mettre mon temps à la bonne place», conclut-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Chaletsetspa.ca Patrick Bergeron
Chaletsetspa.ca Patrick Bergeron
5 mois

Bonsoir , merci pour le magnifique feu d’artifice! J’aimerais faire un don, svp me contacter Monsieur Légaré pour me donner une adresse courriel !
Merci,
Patrick Bergeron
ChaletsetSpa.ca

Yvon laramee
Yvon laramee
5 mois

C’est un événement qui devrais être organisé avec un partenariat avec la ville de magog. Qui croyez vous à le plus bénéficier de l’événement, ce sont les magogois et les commerçants. En plus de toutes la publicité pour magog. Un effort de $2 par compte de taxe permettait de ramasser les sous nécessaires au financement de l’activité et assurerait la pérennité des feux de Mahog. Est ce un effort si énorme? Les citoyens pensent que non. Moi je ne suis pas de nagog et j’ai contribué, quand on trouve des gens de coeur qui organise des activités de cette envergure on ne les décourage pas on les encourage.