Régie de police: les constats d’infraction rapportent plus d’un million de dollars par année

Par Dany Jacques
Régie de police: les constats d’infraction rapportent plus d’un million de dollars par année
Mario Leblanc, directeur de la Régie de police Memphrémagog. (Photo : Le Reflet du Lac/Archives - Pierre-Olivier Girard)

SÉCURITÉ. 1,1 million de dollars. Telle est la somme budgétée par la Régie de police Memphrémagog (RPM) en amendes au terme de l’année 2023. 

Plus d’un million de dollars semble une somme importante, mais le directeur de la RPM, Mario Leblanc, précise qu’il s’agit du montant récolté presque chaque année en termes d’amendes et de billets d’infraction. «Ça varie très peu et la proportion sur les revenus totaux demeure assez stable, anuellement, explique-t-il. On se compare aussi aux autres corps policiers des environs.»

Ce million de dollars représente quelque 3000 $ par jour. Tel est l’objectif de prestation de travail suggéré aux patrouilleurs, ce qui équivaut à environ un billet d’infraction par policier et par quart de travail. «On demande un certain rendement, mais on ne fixe aucun seuil précis et obligatoire», ajoute M. Leblanc.

Le plus récent budget de la Régie de police totalise 11,1 millions de dollars, ce qui représente une augmentation de 2,7 % comparativement à l’an dernier. M. Leblanc apprécie cette hausse limitée sous l’Indice des prix à la consommation (6,9 %). Il mentionne aussi que les augmentations des quotes-parts provenant des quatre municipalités membres se chiffrent seulement entre 1% et 1,6 %. «C’est notamment grâce à nos revenus des amendes qu’on réussit à limiter la progression, résume-t-il. La variation est assez raisonnable.»

Au sujet des contributions municipales, notons que celle de la Ville de Magog est en hausse de 64 500 $ pour atteindre 6,5 millions de dollars. Il en coûtera 1 473 000 $ au Canton d’Orford, près de 700 000 $ à Austin et 545 000 $ à Sainte-Catherine-de-Hatley pour s’assurer de cette couverture policière. Ces élus semblent apprécier le service, car ils viennent de signer une autre entente de 10 ans avec la RPM.

Les salaires représentent une importante part des dépenses. La rémunération des 74 employés atteint 8,9 M$ sur des dépenses totalisant 11,1 M$. Il s’agit d’une progression de 205 000 $, qui s’explique en partie par une nouvelle convention collective actuellement en négociation.

FAITS SAILLANTS

  • L’essence a coûté 155 000 $ en 2022
  • Les quotes-parts des Municipalités ont augmenté de 102 700 $
  • Le budget total est en hausse d’environ 300 000 $
  • Les salaires grugent 80 % du budget de 11,1 M$
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires