Projet de CPE au Canton d’Orford: Une élue juge cette sortie publique prématurée

Par Pierre-Olivier Girard
Projet de CPE au Canton d’Orford: Une élue juge cette sortie publique prématurée
Le projet de CPE à Orford pourrait voir le jour sur ce terrain municipal. (Photo : (Photo Le Reflet du Lac - Pierre-Olivier Girard))

OPINION. En réaction aux commentaires des trois élus qui émettent des doutes sur le projet de CPE piloté par le Canton d’Orford (voir autre texte), une autre conseillère est d’avis que cette sortie publique est prématurée. 

Dans un message envoyé aux médias, Roxane Ouellet estime que le projet doit être chiffré avant d’être discuté entre les élus et la population. C’est donc pour cette raison que le conseil municipal a voté, en majorité, pour l’octroi d’un mandat pour la réalisation des plans préliminiaires. 

«Ces trois conseillers se positionnenent comme des sonneurs d’alarme et font allusion à toutes sortes de questions qui ne peuvent être répondues si nous n’avons pas un estimé», est d’avis Mme Ouellet, qui affirme que le projet est porteur pour la communauté.

Comme partout au Québec, la politicienne estime que les besoins sont criants pour des places en CPE à Orford. Elle ajoute que l’impact sur les taxes foncières d’une éventuelle construction représenterait «le prix d’un café latté par mois pour une résidence moyenne». «Notre municipalité est passée d’un lieu de villégiature à un lieu de résidents permanents, soit environ 70% de la population et pourtant, il n’y a pratiquement pas de services au village. Combiner la construction du centre communautaire avec une partie des locaux pour accueillir le CPE est une façon efficace de répondre aux besoins de la population et d’amener du dynanisme dans notre village», conclut-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires