Préoccupant manque d’eau dans la région

Par Dany Jacques
Préoccupant manque d’eau dans la région
Jacques Demers, préfet de la MRC de Memphrémagog. (Photo : (Photo Le Reflet du Lac/Archives - Patrick Trudeau))

RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE. « Le sud du Québec manque d’eau ». Tel le titre d’un récent reportage de La Presse portant sur l’approvisionnement à la baisse de cet or bleu, qui cause des maux de tête à de plus en plus d’agriculteurs et de propriétaires non desservis par des réseaux d’aqueduc.

Le réchauffement climatique, les périodes de sécheresse plus nombreuses, le développement urbain ainsi que l’accroissement de la population sont ciblés pour expliquer ce phénomène. Selon La Presse, beaucoup de gens ont manqué d’eau l’été dernier dans la MRC de Brome-Missisquoi. À Sutton, les élus ont «gelé toute nouvelle construction dans le secteur de la montagne pour ne pas aggraver la situation».

On identifie aussi Bolton-Ouest comme étant vulnérable, une municipalité située à la frontière de la MRC de Memphrémagog. D’autres régions du Québec ont également connu des problèmes d’eau l’an dernier. Par contre, le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques ni celui des Affaires municipales ne peuvent identifier les villes ayant connu des problèmes d’approvisionnement.

Le préfet de la MRC de Memphrémagog, Jacques Demers, se dit également préoccupé par le niveau à la baisse de la nappe phréatique par endroit. «Il nous manque toutefois des données pour mieux cerner le problème, prévient-il. On ne connaît pas les secteurs problématiques ni le nombre de puits supplémentaires qui ont du être creusés.»

La MRC souhaite également s’enquérir auprès des élus de Sutton pour analyser leur démarche ayant conduit au moratoire sur le développement immobilier près de la montagne. Elle veut aussi connaître les impacts environnementaux sur des forages plus nombreux, ainsi que les conséquences sur les résidents et les agriculteurs. «Il est trop tôt pour se prononcer sur un possible gel sur les nouvelles constructions dans notre région, tient à préciser M. Demers. On se rencontre beaucoup ces temps-ci à ce sujet afin de trouver les meilleures solutions possible.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Simon
Simon
1 mois

L’eau potable est une denrée rare et il faut apprendre à mieux là gérer et y faire attention. Ne pas arroser l’asphalte avec, un balai fait très bien le travail! Les piscines…dans mon temps à peines quelques voisins avait ce luxe et on s’y retrouvais en ami pour en profiter mais maintenant tout le monde veux sa propre piscine, pour se baigner 4-5 fois de l’été? On devrait aussi utiliser l’eau de pluie pour certaine activité…nettoyer les voitures par exemple