Les aînés et les logements abordables dans la mire de Monique Allard

Par Dany Jacques
Les aînés et les logements abordables dans la mire de Monique Allard
Monique Allard passe au PQ après avoir représentée le Bloc québécois au scrutin fédéral de 2019. (Photo : Le Reflet du Lac - Dany Jacques)

POLITIQUE. L’amélioration de la condition de vie des aînés et la création de logements sociaux figurent en tête de liste des priorités de la candidate du Parti québécois dans Orford, Monique Allard.

Cette ancienne bloquiste au scrutin fédéral de 2019 a partiellement dévoilé ses engagements électoraux lors de l’annonce officielle de sa candidature, jeudi (18 août). «Un gouvernement péquiste au pouvoir pourra grandement aider les aînés avec davantage de soins à domicile et les locataires en quête d’un logement convenable et abordable», a-t-elle dit.

La qualité de l’eau du lac Memphrémagog la préoccupe également, mais elle préfère attendre la sortie de la plateforme électorale de sa formation politique avant de préciser et d’approfondir ses priorités pour le comté.

Cette Magogoise en sera à sa seconde campagne électorale. Elle avait pris le second rang derrière la libérale Lyne Bessette lors des élections fédérales de 2019 dans la circonscription de Brome-Missisquoi. Elle avait obtenu 34,4 % pour le Bloc québécois contre 38,2 % pour Mme Bessette.

Elle brigue de nouveau les suffrages dans l’espoir de causer une surprise semblable au Bloc en 2019. «Plusieurs disaient qu’on était mort, mais nous avons bien fait et j’ai terminé à seulement quatre points de Mme Bessette», tient-elle à préciser.

L’avenir incertain du PQ n’ébranle pas Mme Allard. Elle voit plutôt ce parti politique traverser une période de transition avant de rebondir. «J’ai vu plusieurs hauts et bas durant mes longues années de militantisme politique, spécifie-t-elle. Je sens plutôt  souffler un vent de renouveau depuis l’arrivée de notre chef Paul St-Pierre Plamondon et de la présence grandissante de jeunes dans le parti. J’observe aussi plusieurs personnes sur le terrain qui sont tentés de revenir dans nos rangs, car nous sommes les seuls qui parlont clairement de souveraineté.»

Monique Allard sollicitera les électeurs au même titre que le député sortant Gilles Bélanger (Coalition avenir Québec), Vicki-May Hamm (Parti libéral) et Kenza Sassi (Québec solidaire).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires