Bélanger promet l’agrandissement du parc national du Mont-Orford

Par Dany Jacques
Bélanger promet l’agrandissement du parc national du Mont-Orford
Les candidats de la CAQ, Caroline St-Hilaire et Gilles Bélanger. (Photo : Le Reflet du Lac - Gino Gaudreau)

POLITIQUE. Après 16 années de pourparlers gérés par les libéraux et les caquistes, ainsi que 26 millions de dollars en acquisitions de terrains, le député sortant d’Orford, Gilles Bélanger, s’engage à compléter l’agrandissement du parc national du Mont-Orford au cours des prochaines années.

Le candidat de la Coalition avenir Québec était accompagné de sa collègue dans Sherbrooke, Caroline St-Hilaire, pour livrer cet engagement électoral au pied du Mont-Orford, samedi dernier (17 septembre).

Outre l’agrandissement, M. Bélanger ajoute que la SÉPAQ en profitera pour bonifier des activités sportives déjà présentes comme le vélo de montagne ainsi que les randonnées alpine et pédestre.

Cette promesse a été faite parallèlement à l’annonce de François Legault, qui était de passage, pour sa part, dans le Bas-Saint-Laurent. La CAQ y a promis trois nouveaux parcs nationaux et 538 millions $ pour améliorer l’accès à la nature.

De cette somme, 300 M$ sont prévus pour la création de trois parcs nationaux et l’agrandissement de cinq autres au Québec, incluant celui du Mont-Orford. Ce dernier sera agrandi de 44 kilomètres carrés pour atteindre près de 105 km². Les terrains concernés par cet agrandissement sont notamment situés à Racine et au Canton d’Orford. Des consultations publiques auront lieu et, une fois l’ensemble des terrains acquis, ils seront officiellement annexés au parc national du Mont-Orford.

En mai dernier, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) confirmait au Reflet du Lac que le passage du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) était une fois de plus reporté en 2023. L’expansion de cette zone protégée est presque assurément repoussée à au moins 2024.

150 autres millions seront consacrés, lors d’un possible mandat de la CAQ, à appuyer les villes et municipalités pour la création et la mise en valeur durable d’espaces verts ainsi que l’amélioration de l’accès à l’eau.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Daniel Gagnon
Daniel Gagnon
2 mois

Attention, il y a anguille sous roche, avec cette promesse de Gilles Bélanger, d’agrandir par l’arrière notre bijou de parc national, un peu à la Jean Charest qui avait décapité la montagne pour la donner à des entreprises amies, un peu comme si on vous enlevait votre salon en échange d’une grande chambre à coucher derrière !
Nous ne serons pas gagnants dans l’affaire, cette promesse servira à stresser encore plus la montagne avec des développements privés peu respectueux du parc (on se souvient du silence de Gilles Bélanger dans les ravages causés à Owl’s Head à notre majestueux lac, avec des explosions de rochers jusque dans le Memphrémagog!