«Pas de cicatrice sur la montagne», assure le promoteur d’Eastman

Par Dany Jacques
«Pas de cicatrice sur la montagne», assure le promoteur d’Eastman
Le promoteur immobilier Yves Charbonneau défend bec et ongles son projet immobilier au mont Lily-Butters. (Photo : Photo gracieuseté – Pierre Groulx)

CONSTRUCTION. Le promoteur immobilier Yves Charbonneau défend bec et ongles son projet immobilier au mont Lily-Butters. Il assure que les travaux du chemin d’accès ont été réalisés dans les règles de l’art, respectent la réglementation en place et ne cicatriseront aucunement le paysage d’Eastman.

Il insiste sur les longues démarches et ajustements imposés au fil des ans par la Municipalité pour faire respecter ses règlements. Selon lui, de nombreuses études ont été exigées et commandées pour vérifier les impacts sur l’environnement et le paysage, par exemple.

«Une firme spécialisée a conclu sur l’absence d’impact visuel à partir de six points différents, comme à partir des chemins des Diligences et du lac d’Argent, détaille-t-il. Elle n’a constaté qu’une légère entaille à partir de l’autoroute 10, qui se résorbera avec la pousse des arbres. La majorité des citoyens ne verront même pas la route ni les maisons.»

Les huit terrains d’environ deux acres chacun sont déjà vendus. M. Charbonneau prévoit en vendre trois ou autres, ce qui nécessitera le prolongement du chemin d’accès. Il assure que le couvert forestier sera très bien conservé, car l’ensemble de ses propriétés, avant la vente des huit terrains, couvraient un peu moins de 25 acres.

«Je suis très disposé à discuter avec les élus pour peaufiner ma phase 2, car je veux un beau projet, confie-t-il. Je ne suis pas une entreprise qui vise des profits faramineux. Il s’agit de mon fonds de pension où je souhaite vivre pour ma retraite.»

Il comprend mal l’intention du groupe Imaginons Eastman, qui craint la privatisation des montagnes. «Les élus ont pris des décisions pas le passé en lotissant des flancs de montagne. La population, qui a élu ces politiciens, doit aujourd’hui assumer. Les Villes devront racheter si on ne peut plus rien faire.»

Il remet aussi en question l’intervention de ces citoyens, à qui il leur attribue des intérêts politiques et personnels en prévision des prochaines élections municipales. «Ça sent malheureusement les élections, déplore-t-il. Les maisons des quelques marcheurs de samedi dernier ont même des impacts visuels plus importants que mon projet. Leurs stratégies sont discutables et frôlent la désinformation.»

Le maire d’Eastman, Yvon Laramée, espérait que l’annonce de la préservation des 442 hectares de terrain aurait calmé les ardeurs du groupe Imaginons Eastman. À l’inverse, il rappelle que le chemin du mont Lily-Butters a été recommandé par le Comité consultatif en urbanisme et approuvé par le conseil, il y a déjà deux ans.

«Tout a été autorisé à la suite de nombreuses études environnementales d’analyses d’impacts visuels, spécifie-t-il. Ce petit projet de huit villas a été fait dans les règles de l’art et n’affectera aucunement le paysage. On ne le verra même pas à partir d’une grande partie du territoire. L’Environnement a même conclut que les travaux respectaient les règles à la suite d’une plainte.»

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
10 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
Autre montagne, autre saccage? - Le Reflet du Lac
1 année

[…] Autre texte ici. […]

Gilles "bonjour' Ho
Gilles "bonjour' Ho
1 année

« «Une firme spécialisée a conclu sur l’absence d’impact visuel à partir de six points différents, comme à partir des chemins des Diligences et du lac d’Argent, détaille-t-il. Elle n’a constaté qu’une légère entaille à partir de l’autoroute 10, qui se résorbera avec la pousse des arbres. La majorité des citoyens ne verront même pas la route ni les maisons.»

Mais imaginons eastmûne a fait ses recherches sur les zinternet et pense différemment. Quels clowns! Y’a du bâton de marche au pouce carré dans leur « manif » en tout cas, c’est un indicateur objectif qu’on est pas dans la fleur de l’âge…

Daniel Gagnon
Daniel Gagnon
1 année
Répondre à  Gilles "bonjour' Ho

Monsieur Gilles Ho, vos propos anonymes sont intimidants, dénigrants et discriminatoires.
Ils sont d’autant plus graves qu’ils ne sont pas signés, et que vous n’ avez pas le courage de parler ouvertement!
Vous portez atteinte aux valeurs qui fondent la démocratie et encouragez la violence dans les débats.
Vous vous cachez derrière un pseudonyme pour écrire publiquement des choses malveillantes sur l’âge de citoyens et de citoyennes, ce qui est contre la loi

Claire Garon
Claire Garon
1 année

‘Pas de cicatrives’:vraiment!
Encore un autre fifon, qui veut sécuriser sa retraite et se fie au niveau de normes les plus basses.

Jean-Frédéric Lemay
Jean-Frédéric Lemay
1 année

Claire, un beau commentaire homophobe ça.

Daniel Gagnon
Daniel Gagnon
1 année

Quel saccage!

Quel déshonneur pour notre belle région et nos sommets!

Pourquoi élire des gens inconscients qui nuisent à notre santé globale?

On ne peut pas laisser aux seuls promoteurs le droit d’aménager notre territoire.

Le paysage est un bien collectif important, ce que ne semble pas comprendre la mairie de Eastman qui a une attitude négative et rétrograde dans ce dossier.

Excellent que des citoyens formant le groupe « Imaginons Eastman » réclament un moratoire immédiat pour stopper tout développement immobilier à proximité des limites du parc national du Mont-Orford.

On ne peut pas laisser évoluer notre environnement au gré des seuls développeurs et promoteurs, le développement territorial est de la responsabilité des municipalités et elles se doivent d’avoir un plan d’aménagement sérieux et respectueux de la vie des citoyens et citoyennes.

Last edited 1 année by Daniel Gagnon
Daniel Gagnon
Daniel Gagnon
1 année

C’est le Far West à Eastman!

On peut détruire le paysage, tout est permis, il n’y a plus de règles. On peut creuser une route, ouvrir des tranchées dans la montagne, faire des entailles profondes dans nos sommets emblématiques et d’énormes cicatrices dans le paysage!

N’importe quel promoteur peur arriver avec son bouldozer et ravager nos sites emblématiques.

Quelle honte!

Honte à la mairie de Eastman!

Last edited 1 année by Daniel Gagnon
Resident
Resident
1 année

Légèrement entaillé ?
Allez voir vous même

Résident
Résident
1 année
trackback
«Pas de cicatrice sur la montagne», assure le promoteur d … – Poster – 7
1 année