Nouveau projet résidentiel au cœur de Magog

Par Pierre-Olivier Girard
Nouveau projet résidentiel au cœur de Magog
Les travaux de prolongement de services d'égout et d'aqueduc ont commencé au début septembre. (Photo : Le Reflet du Lac – Pierre-Olivier Girard)

AFFAIRES. Un développement domiciliaire d’importance s’est activé au cours des dernières semaines dans le secteur de la rue Sergent-Arthur-Boucher.

Le Quartier Kyo Urbain comprendra 33 nouvelles unités d’habitation. Une partie sera située directement sur la rue Sergent-Arthur-Boucher, qui sera agrandie, et les autres prendront forme sur de nouvelles rues, cette fois-ci privées.

Comme l’explique le président-directeur général d’Habitation KYO, Christian Groulx, les travaux amorcés consistent au prolongement des services d’égout et d’aqueduc, qui alimenteront les futures propriétés. «Seulement pour ce volet, il s’agit d’un investissement de 1,7 M$, et cela n’inclut même pas l’achat de terrains. Notre objectif est de terminer ces travaux d’ici la mi-novembre et d’avoir une première maison de construite cet automne», explique celui dont l’entreprise est basée à Eastman.

La clientèle cible est les jeunes professionnels et les retraités puisque les maisons les moins chères coûteront 380 000 $. Les résidences les plus ambitieuses pourraient valoir jusqu’à 650 000 $. «Il s’agit d’un projet clé en main, c’est-à-dire que nous ne vendons pas de terrain, mais bien des projets d’habitation complets. Le prix inclut les travaux permanents qui coûtent très chers», précise M. Groulx.

 

Une première à Magog

Oeuvrant dans le domaine depuis 2001, Habitation KYO en est à une première percée à Magog. Ce projet, ayant nécessité plus de deux et demi de travail, est à l’image d’autres développements domiciliaires qui ont vu le jour dans la région, dont à Eastman.

«On se spécialise dans la construction écologique, en y intégrant de nouvelles technologies comme la domotique, fait valoir le PDG. Notre force est dans l’étanchéité et l’efficacité énergétique. Et comme je suis charpentier-menuisier de formation, l’utilisation de poutres en bois massif a toujours été notre signature. On essaie d’en intégrer le plus possible pour donner du cachet et de la chaleur à la résidence.»

L’entreprise se dit à la recherche active de nouveaux terrains à développer dans les environs, notamment pour des condos. Un projet en ce sens est d’ailleurs entamé à Sherbrooke, dans le bâtiment de l’ancienne école Plein Soleil.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Abdelwahd
Abdelwahd
3 années

Good